Publié le Mercredi 10 Août à 08:49

Sorti de la Seine, le béluga accueilli à Ouistreham pour des soins avant d'être relâché à la mer




Le cétacé a été examiné par des vétérinaires et scientifiques dès sa sortie de l'eau, ce matin vers 4 heures - Photo © Sea Shepherd
Le cétacé a été examiné par des vétérinaires et scientifiques dès sa sortie de l'eau, ce matin vers 4 heures - Photo © Sea Shepherd
Une semaine après avoir été observé pour la première fois dans les  méandres euroises de la Seine, le béluga égaré a été sorti de l'écluse où il était maintenu à  Saint-Pierre-la-Garenne (Eure) pour être examiné par des vétérinaires et spécialistes en mammifère marins.
L'opération, particulièrement délicate compte tenu du poids de l'animal (800 kg environ) et de son état de santé, s'est déroulée cette nuit de mardi à mercredi. Elle avait débuté dans la soirée d'hier, à 20 heures.
« Le béluga a pu être extrait de l’écluse à quatre heures, puis a été déposé sur une barge où un bilan de santé a été pratiqué. Celui-ci confirme la maigreur de l’animal mais ne permet pas d’en déterminer la cause. Elle augure selon les vétérinaires d’un mauvais pronostic vital », détaille la préfecture de l'Eure dans un communiqué publié ce matin. 
A 6h30 ce matin, l'animal a été embarqué dans un camion pour être acheminé au port de Ouistreham, dans le Calvados. Il devrait séjourné dans une écluse mise à disposition exceptionnellement par Ports de Normandie et la Région Normandie. Il s'agit de permettre au Beluga de se réacclimater et d’y recevoir des soins avant d'être relâché vers le large.

Son départ vers le large : une question de jours

« Ce départ vers le large sera préparé par les associations et les spécialistes des bélugas, notamment scientifiques et vétérinaires, selon des techniques qui devront être adaptées à la configuration du port et la fréquentation des bateaux », indique la Région dans un communiqué.

A lire aussi  Opération de la dernière chance : le béluga égaré en Seine va être acheminé jusqu'à la mer

A l'issue de l'opération, la préfecture de l’Eure n'a pas manqué ce mercredi matin de « remercier chaleureusement l’ensemble des services de l’Etat, le service départemental d’incendie et de secours, les associations de défense de la faune sauvage, les scientifiques, les vétérinaires et la Croix Rouge qui se sont mobilisés pour cette opération hors normes ».



        
infoNormandie













-








Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici















-