Pour suivre infoNormandie
Facebook
Twitter
Threads
Mastodon
Newsletter


Vols par ruse dans l'agglo de Rouen : les faux policiers de la BAC entrent par la fenêtre du vieil homme


Vendredi 26 Janvier 2024 à 12:07

Une femme de 45 ans et un homme de 94 ans ont été les victimes, jeudi 25 janvier, d'usurpateurs. À Rouen, un faux postier a subtilisé une carte bancaire pour retirer de l'argent et à Amfreville-la-Mi-Voie, deux faux policiers sont repartis avec argent et bijoux.



Les voleurs ne manquent pas d'imagination lorsqu'ils s'attaquent à des personnes vulnérables - Illustration © Adobe Stock
Les voleurs ne manquent pas d'imagination lorsqu'ils s'attaquent à des personnes vulnérables - Illustration © Adobe Stock
Deux vols par ruse ont été constatés par les services de police, dans la journée d'hier, jeudi 25 janvier, à Rouen et Amfreville-la-Mi-Voie (Seine-Maritime). 

Un homme vêtu d'une chasuble jaune et portant l'inscription La Poste s'est présenté au domicile d'une femme de 45 ans, à Rouen. Il a prétexté venir car sa carte bancaire était bloquée. Il lui a  demandé de la lui remettre ainsi que son code secret afin de faire le nécessaire pour la débloquer. En attendant, il lui a remis une carte bancaire Transcasch qui s'est avérée être d'aucune utilité. 

Le faux postier est précipitamment reparti et s'est empressé d'aller retirer 300 € au premier distributeur de billets. 

La victime a déposé plainte et c'est le service interdépartemental de police judiciaire (SIPJ) qui a été chargé de l'enquête.  

A la poursuite de supposés cambrioleurs

A Amfreville-la-Mi-Voie, une commune proche de Rouen, ce sont des faux policiers qui ont abusé d'une personne âgée. Vers 9 heures, la victime, un homme de 94 ans, a vu deux individus s'introduire dans sa maison par la fenêtre ! Ils ont déclaré être des fonctionnaires de la brigade anticriminalité (BAC) à la poursuite de supposés cambrioleurs entrés, selon eux, dans la maison du nonagénaire.

Les pseudo-policiers ont invité alors le vieil homme à vérifier si son argent et ses bijoux sont toujours là. Un subterfuge : tandis que l'un a détourné l'attention de la victime, l'autre est parvenu à mettre la main sur un peu plus de 100 € en espèce et quelques bijoux fantaisie avant de disparaître. 

Les conseils de la police

La police met en garde contre ce type d'agissements, dont les victimes sont le plus souvent des personnes vulnérables.

Elle rappelle qu'il est fortement recommandé de ne pas laisser entrer chez soi un inconnu, Quel que soit le motif invoqué et sa fonction supposée. Il convient, en l'absence de rendez-vous établi préalablement, de demander sa carte professionnelle au visiteur, qu'il soit employé des eaux, du gaz, policier, gendarme, pompier ou encore employé de la mairie.

En cas de doute, ne pas hésiter à contacter le 17 ou le 112 (police ou gendarmerie).





              




































___________________