Seine-Maritime. La supposée jeune fille en mal d'amour appâtait les hommes sur des sites de rencontres


Deux hommes sont tombés dans le panneau ! Derrière le faux profil de la supposée jeune fille qui les avait contactés sur des sites de rencontres pour une nuit d'amour se cachaient en vérité un duo de malfrats



Par infoNormandie - Mardi 10 Août 2021 à 14:28


Les deux individus contraignaient sous la menace leur victime de retirer le maximum d'argent - Illustration
Les deux individus contraignaient sous la menace leur victime de retirer le maximum d'argent - Illustration
Deux hommes de 19 et 20 ans, originaires de l'agglomération rouennaise, ont été interpellés le vendredi 6 août par la brigade anti-criminalité (Bac).  Ils sont soupçonnés d'avoir commis avec violences deux extorsions via un faux profil sur des sites de rencontres. 

Les faits remontent à la nuit du 5 au 6 août. Vers 3h30 du matin, un équipage de la brigade anti-criminalité est appelé à se rendre rue Albert-Fauquet à Darnétal, près de Rouen, pour un vol commis sous la menace. La victime, un homme d'une trentaine d'années, explique aux policiers avoir été contraints de retirer de l'argent à un distributeur automatique par deux inconnus, dont un armé d'un poing américain.

► Deux grands gaillards en tenue sportive

Le trentenaire fournit alors une description précise de ses agresseurs : deux hommes de couleur, de grande taille (2 m environ) chacun vêtu d'un survêtement et de baskets Nike.

L'enquête ne fait que commencer quand la Bac apprend qu'une agression similaire a été signalée un peu plus tôt dans le même secteur.  Des recherches sont immédiatement entreprises.

De passage à l'angle des rues Albert-Fauquet et Flaubert, les fonctionnaires en civil remarquent une Citroën DS5 stationnée sur le trottoir tous feux allumés. Deux hommes sont assis à l'arrière du véhicule, dont le propriétaire de celui-ci. Leur physique, taille et tenue vestimentaire correspondent en tous points à la description fournie par les victimes.

Les deux suspects, domiciliés à Rouen pour le plus âgé et Petit-Quevilly pour l'autre, sont interpellés et emmenés à l'hôtel de police où ils sont placés en garde à vue. 

Dans la Citroën, un poing américain et une somme de 800€ en billets neufs de 50€ sont découverts.

► Ils appâtaient leurs victimes sur les sites de rencontre

Les  victimes, chacune de leur côté, ont confié aux enquêteurs qu'elles étaient censées avoir rendez-vous avec une supposée jeune fille de 16 - 17 ans en vue d'une relation sexuelle tarifée . Cette dernière les avait contactées via un site de rencontres et avait convenu, par textos interposés, d'un rendez-vous près de son soi-disant domicile, à Darnétal.

Derrière cette jeune fille se cachaient en vérité deux petits malfrats dont le mode opératoire semblait bien huilé. Ils appâtaient leur victime  sur un sites de rencontre et lui proposait, par sms, une relation sexuelle à 200€ la passe. Ils lui donnait ensuite rendez-vous à un endroit précis, près d'un distributeur de billets de préférence et l'obligeait à retirer un maximum d'argent, avant de prendre la fuite.

 Lors de leur audition, les mis en cause, inconnus des services de police, ont reconnu les faits du bout des lèvres. Ils n'ont pas été présentés au parquet de Rouen, mais ils se sont vus notifier une convocation par officier de police judiciaire pour le 2 septembre prochain.