Rouen : il exhibe une arme de poing devant des jeunes femmes qui lui refusent une cigarette


Lundi 6 Juillet 2020 - 12:09

Le mis en cause, sans domicile fixe, a été placé en garde à vue pour violences volontaires avec arme. Il portait à la ceinture une réplique d’un pistolet Beretta



- Illustration © iStockphoto
- Illustration © iStockphoto
Il exhibait une arme de poing à sa ceinture en pleine rue. Un homme, sans domicile fixe, a été interpellé par la police dans la nuit de samedi à dimanche, au coeur de Rouen (Seine-Maritime). Quelques minutes plus tôt, il avait ostensiblement menacé trois jeunes femmes attablées à la terrasse d'un café, rue du Père Adam, une rue perpendiculaire à la rue de la République. 

La scène de déroule vers 1 heure. Un inconnu aborde les trois jeunes femmes à la terrasse du café et leur demande une cigarette. Il essuie un refus catégorique. Manifestement vexé, l'homme laisse alors apparaître une arme de poing accrochée à la ceinture de son pantalon.

Une histoire de cigarette

L'une des jeunes femmes, sans doute apeurée, tente de calmer l'individu en lui offrant finalement une cigarette. Puis ce dernier, qui tient une bouteille de champagne à la main, s'en va en direction de la rue de la République. 

Alertée par le centre d'information et de commandement (CIC) de l'hôtel de police, un équipage de la brigade anti-criminalité en patrouille dans le secteur va à la rencontre des trois femmes qui fournissent un signalement précis de l'homme armé. L'agresseur est rapidement retrouvé et interpellé rue de la République. Lors de la palpation de sécurité, les policiers découvrent en effet l'arme de poing ainsi qu'une boite de cartouches dans une de ses poches.

Une réplique d’un pistolet Beretta

Le suspect refuse de décliner son nom, prénom et sa date de naissance. Mais les policiers constatent qu'il a sur lui une pièce d"identité qui permet de lever le doute.

L'homme, né en octobre 1982, explique qu'il est sans domicile fixe sur Rouen. Il est emmené, menotté, à l'hôpital de police où il est placé en garde à vue pour violences volontaires avec arme. Il devrait être déféré au palais de justice cet après-midi en vue d'une comparution immédiate.

Après vérification, il s'est avéré que l'arme et une réplique d'un pistolet Beretta et que les munitions sont des cartouches à blanc.



Accueil Accueil