Rave party dans l’Eure : le matériel de sonorisation saisi par la gendarmerie


Publié le Lundi 12 Septembre à 19:11

Une rave party a rassemblé 130 teufeurs à Sainte-Geneviève-lès-Gasny à la frontière de l’Eure et des Yvelines dans la nuit de samedi à dimanche. La gendarmerie était là…



La rave party a rassemblé jusqu’à 130 personnes selon la préfecture - illustration @ adobe stock
La rave party a rassemblé jusqu’à 130 personnes selon la préfecture - illustration @ adobe stock
Au détour d’une patrouille, à Sainte-Geneviève-lès-Gasny (Eure) des gendarmes de la brigade de Vexin-sur-Epte (Écos) ont été confrontés à une rave party dans la nuit de samedi à dimanche. Les militaires ont dénombré, au plus fort de ce rassemblement illégal, une quarantaine de véhicules et la présence d'environ 130 teufeurs.

Amendes et garde à vue

Dans l’impossibilité d’intervenir directement, les forces de l’ordre se sont relayées toute la nuit pour mettre en place un contrôle systématique (alcoolémie et stupéfiants) des sorties et entrées.

Au total, 36 gendarmes ont été mobilisés, dont 2 équipes cynophiles.

« En application de l’arrêté du préfet de l’Eure qui interdit l’organisation de tels rassemblements, tout le matériel musical a été saisi par la gendarmerie », relate la préfecture de l’Eure dans un communiqué.

Par ailleurs, six amendes forfaitaires délictuelles ont été dressées pour usage de stupéfiants et une personne a été interpellée et placée en garde à vue pour violences sur personne dépositaire de l’autorité publique.

Rassemblements festifs interdits

Le préfet de l’Eure n’a pas manqué de saluer « l’intervention des militaires, qui a permis l’arrêt de ce rassemblement non autorisé et le rétablissement de l’ordre public ».

L’occasion pour le représentant de l’État de rappeler que « l’organisation des rassemblements festifs à caractère musical de type teknival, rave ou free-party est interdite sur l’ensemble du territoire du département de l’Eure, quel que soit le nombre de participants ».



              
infoNormandie



Mots clés : Eure, Gasny, Gendarmerie, Rave-party
























Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici




















Recherche sur Google