L'INFO EN CONTINU


Normandie : la région commande 200 000 masques en tissu auprès de l’entreprise Saint James




Publié le Lundi 20 Avril 2020 à 18:04



Reconversion réussie pour les Tricots Saint James dont les salariés fabriquent des masques en tissu dans le cadre de la crise sanitaire - photo @Saint James
Reconversion réussie pour les Tricots Saint James dont les salariés fabriquent des masques en tissu dans le cadre de la crise sanitaire - photo @Saint James
Dans la perspective de la sortie du confinement et de la reprise de l’activité dans les entreprises, la Région Normandie annonce avoir passé commande de 200 000 masques en tissu réutilisables auprès de la société Saint-James implantée dans la Manche. Cette commande est destinée aux entreprises normandes.

Les Tricots Saint James, spécialisés dans la conception et la fabrication de vêtements marins, ont dû interrompre leur production le 16 mars, confinement oblige.

150 salariés mobilisés en télétravail

Depuis le 19 mars, plus de 150 salariés, mobilisés en télétravail, fabriquent des masques en tissu lavables homologués, notamment mis à disposition gratuitement des soignants normands.

« Saint James devrait être en capacité cette semaine de produire 25 000 masques par jour », selon la Région, qui indique le déplacement de son président Hervé Morin, mercredi matin chez Saint-James.

Les commandes auprès de Saint James atteignent aujourd’hui plus de 10 millions de masques, en direction notamment du gouvernement, des collectivités, de l’agroalimentaire ou encore de la police.

8 millions de masques déjà commandés

Au total, la Région Normandie a commandé près de 8 millions de masques à destination de nombreux acteurs normands : soignants (2 millions de masques chirurgicaux et 750 000 FFP2), entreprises (3 millions de masques chirurgicaux et 200 000 masques en tissu), autres collectivités (1 million de masques chirurgicaux) et ses propres agents (1 million de masques chirurgicaux et 20 000 masques en tissu).










Accueil Accueil            





 

Suivez-nous sur Facebook