Pour suivre infoNormandie
Facebook
Twitter
Threads
Mastodon
Newsletter



L'auteur présumé d'un assassinat à Saint-Valéry-en-Caux et sa compagne mis en examen


Jeudi 7 Septembre 2023 - 22:33

Une rixe ayant entraîné la mort d'un homme de 43 ans, ce week-end à Saint-Valéry-en-Caux, aurait eu lieu sur fond de trafic de stupéfiants. L'auteur présumé des faits a été mis en examen ce jeudi soir pour assassinat et placé en détention provisoire. Sa compagne a été placée sous contrôle judiciaire



L'autopsie a révélé la présence sur le corps de la victime de quatre plaies provoquées par une arme blanche - Illustration
L'autopsie a révélé la présence sur le corps de la victime de quatre plaies provoquées par une arme blanche - Illustration
Une enquête pour assassinat a été confiée par le parquet de Rouen à la Brigade des recherches de la compagnie de gendarmerie de Fécamp (Seine-Maritime), suite à la mort d'un homme de 43 ans, tué à l'arme blanche, durant le week-end dernier à Saint-Valéry-en-Caux. 

Quatre coups de couteau

Les témoignages recueillis par les enquêteurs ont rapidement permis d’identifier l’auteur présumé des coups de couteau, un homme âgé de 33 ans et d’établir que « la victime et cet auteur présumé auraient eu une vive altercation dans un contexte lié au trafic de stupéfiants, les deux individus ayant été placés en garde à vue récemment dans un dossier de ce type », détaille, ce jeudi soir, Frédéric Teillet, procureur de la République de Rouen.

En fuite et activement recherché, l'auteur des faits s'est finalement s’est rendu à la gendarmerie après l’intervention du négociateur de la section de recherche. Il a été placé en garde à vue du chef d'assassinat.
 
Lors de l’autopsie du corps de la victime, le médecin légiste a relevé la présence de quatre plaies franches provoquées par arme blanche, localisées en régions cervicale, thoracique et sur le bras.

Il aurait voulu se défendre

Lundi matin 4 septembre, la gendarmerie a interpellé et placé en garde à vue la compagne du meurtrier présumé pour «  non-assistance à personne en danger et recel d’objet pour faire obstacle à la manifestation de la vérité ». Pour ces raisons, elle a été mise en examen et placée sous contrôle judiciaire.

« L'auteur présumé des coups affirme que son acte n’est pas volontaire et qu’il a voulu se défendre. Il a été mis en examen pour assassinat et placé en détention provisoire comme demandé par le parquet », relate le procureur qui indique avoir ouvert une information judiciaire. 

Les investigations vont se poursuivre sur commission rogatoire d'un juge d'instruction. Elles sont confiées à la brigade de recherches de Fécamp et à  la section de recherches de Rouen. 






              














































QR Code pour télécharger l'application infoNormandie