Ils bravent le confinement à Elbeuf : les convives d'un barbecue avec feu d'artifice (!) délogés par la police


Mercredi 18 Mars 2020 - 11:50

En pleine interdiction de sortir de chez soi sans raison justifiée, plusieurs dizaines de personnes rassemblées pour un barbecue et un feu d'artifice dans la cité du Puchot, à Elbeuf, en Seine-Maritime, ont vu la police débarquer hier soir : les convives ont été dispersés à coup de grenades lacrymogènes



Les forces de l'ordre ont été accueillis par des tirs de mortier d'artifice - Illustration © DDSP76
Les forces de l'ordre ont été accueillis par des tirs de mortier d'artifice - Illustration © DDSP76
Les forces de l'ordre sont intervenues dans la soirée d'hier, mardi 17 mars, pour mettre fin à un barbecue rassemblant plusieurs dizaines de personnes dans la cité du Puchot, à Elbeuf-sur-Seine (Seine-Maritime).

Voulaient-ils braver l'interdiction de sortir de chez soi sans raison justifiée en raison du coronavirus ? Toujours est-il que les participants à ce pince-fesses, qui avaient programmé par la même occasion un feu d'artifice, ont été invités à rentrer "manu militari" chez eux par la police qui a débarqué vers 21 heures.  

Grenades lacrymogènes contre tirs de mortier

Tout aurait bien pu se passer, dans le calme, si quelques-uns des convives plus excités que d'autres n'avaient pas balancé des mortiers d'artifice en direction des véhicules de police arrivés sur place. Personne n'a été blessé, hormis quelques carrosseries abîmées. 

Les forces de l'ordre ont dû faire preuve d'autorité et utiliser des grenades lacrymogènes pour refouler et disperser les récalcitrants. Le calme est ensuite revenu dans le quartier. Aucune interpellation n'a eu lieu, précise-t-on ce matin du côté de la police. 



Accueil Accueil