Pour suivre infoNormandie
Facebook
Twitter
Threads
Mastodon
Newsletter



Eure. Deux hommes blessés à l’arme blanche à 10 minutes d’intervalle cette nuit à Bourg-Achard


Mardi 16 Janvier 2024 à 08:27

[Actualisé] - Les circonstances dans lesquelles deux hommes ont été blessés au couteau, dont un grièvement, cette nuit à Bourg-Achard (Eure) sont « encore floues » , a indiqué ce soir le procureur de la République d'Évreux. À cet stade de l'enquête, « aucune interpellation » n'a eu lieu



Les deux hommes (20 et 24 ans) ont été blessés à coups de couteau à quelques minutes d’intervalle et dans le même quartier de Bourg-Achard - illustration
Les deux hommes (20 et 24 ans) ont été blessés à coups de couteau à quelques minutes d’intervalle et dans le même quartier de Bourg-Achard - illustration
Deux hommes de 20 et 24 ans ont été blessés à l’arme blanche cette nuit de lundi à mardi à Bourg-Achard, une commune réputée plutôt tranquille de l’Eure.

Les secours ont d’abord été appelés, à 1h15, à intervenir rue Carlet pour un homme blessé grièvement à coups de couteau, suite à une rixe dont l’origine est pour l’heure inconnue.

La victime de 20 ans a été prise en charge par les sapeurs-pompiers et le service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) pour être transporté en urgence absolue au CHU de Rouen (Seine-Maritime) par une ambulance des pompiers de Bourg-Achard.

Un second blessé au couteau

Moins de dix minutes plus tard, les secours sont à nouveau intervenus dans la même commune et le même quartier, rue Grande, pour porter assistance à un autre homme, âgé de 24 ans, blessé également par arme blanche. Il a été évacué, en urgence relative, vers le CHU de Rouen à bord d’un véhicule de secours et d’assistance à victime (VSAV) de Routot. . 

La gendarmerie a ouvert une enquête et procédé dans la nuit aux premières investigations sur les lieux des faits. Les circonstances quant au déroulement des faits « sont encore floues », a indiqué ce mardi soir, à infoNormandie, Rémi Coutin, procureur de la République d'Évreux. À ce stade, il n'y a « aucune interpellation », précise-t-il.
 






              










































QR Code pour télécharger l'application infoNormandie