Deux hommes braquent un médecin et menacent de le tuer, près de Rouen


Publié le Vendredi 7 Janvier 2022 à 11:57

Un médecin de 65 ans a été attaqué et menacé de mort par deux hommes armés alors qu'il se rendait, hier soir vers 20 heures, au domicile d'un patient à Mont-Saint-Aignan. L'un des malfaiteurs, âgé de 17 ans, a été interpellé



Le médecin a été attaqué alors qu'il descendait de son véhicule pour se rendre au domicile de son patient dans un immeuble du parc de la Bresle - Illustration © Google Maps
Le médecin a été attaqué alors qu'il descendait de son véhicule pour se rendre au domicile de son patient dans un immeuble du parc de la Bresle - Illustration © Google Maps
Un médecin généraliste a été victime d'une violente agression dans la soirée du jeudi 6 janvier, à Mont-Saint-Aignan, dans l'agglomération de Rouen. 

Appelé à se rendre vers 20 heures au domicile d'un de ses patients, parc de la Bresle, le praticien âgé de 65 ans a été littéralement braqué, alors qu'il descendait de voiture, par deux individus qui semblaient l'attendre au pied de l'immeuble. L'un des malfaiteurs exhibait une arme de poing et son complice une bombe lacrymogène.

Il menace de le tuer

Tout est allé ensuite très vite : l'un des hommes, sous la menace de son arme, s'est emparé de la sacoche du médecin qui contenait son matériel médical et des ordonnances. Puis il a réclamé  les clefs de sa voiture tout en menaçant de le tuer s'il n'obtempérait pas immédiatement. L'autre individu a, dans le même temps, aspergé de gaz lacrymogène le visage de la victime qui  est tombée au sol victime d'un croche-pied. Le médecin a réussi finalement à prendre la fuite.

Un témoin de la scène a eu le réflexe de composer le 17 (Police secours). Ce qui a permis à des équipages de la brigade anticriminalité et du groupe de sécurité de proximité d'arriver rapidement sur place et de repérer les auteurs qui s'apprêtaient à monter dans un bus.

L'un des agresseurs, âgé de 17 ans, interpellé

A la vue des policiers, les deux braqueurs ont préféré  s'enfuir à pied. L'un d'eux (celui à la bombe lacrymogène) a été rattrapé et interpellé non sans difficulté. Le jeune homme, âgé de 17 ans et originaire de Canteleu, s'est rebellé. Maîtrisé, il a été placé en garde à vue par le groupe d'appui judiciaire (Gaj) pour vol avec violences avec arme en réunion. 

Le second malfaiteur a réussi à s'enfuir, et ce matin, il était toujours recherché par les enquêteurs de la Sûreté départementale. 

La sacoche du médecin a été retrouvée abandonnée dans le parc de la Durdent.