Au Havre, ils volent deux voitures dans une propriété pour faire du rodéo en forêt de Montgeon


Publié le 11/08/2021 à 12:01 - mis à jour le 12/08 - 00:30




Les deux Havrais étaient toujours en garde à vue à la mi-journée - illustration
Les deux Havrais étaient toujours en garde à vue à la mi-journée - illustration
Les auteurs du vol de deux véhicules dans une même propriété, située dans le secteur du stade Auguste-Delaune au Havre ont été interpellés quelques heures après les faits.

Le 10 août, entre 6 et 7 heures, des individus pénètrent sans effraction dans une habitation. Ils repartent avec les deux véhicules des propriétaires, une Dacia Logan et une Opel Corsa.

Ivre, il s’en prend aux agents municipaux

Un peu plus tard, vers 9h45, la police municipale est appelée à se rendre en forêt de Montgeon où un rodéo sauvage avec deux véhicules leur est signalé. Sur place, les agents municipaux (Asvp) parviennent à intercepter l’une des voitures signalées volées.

Le conducteur n’entend pas se laisser interpeller. Très vite il se montre virulent, voire violent avec les représentants de l’ordre dont deux sont blessés légèrement.

La police nationale est appelée en renfort et interpelle le mis en cause âgé de 20 ans, avenue Pierre-Mendès-France. Le jeune homme est alcoolisé (plus de 1,70 g dans le sang) et en possession d’un joint de cannabis

En fuite. le second individu, âgé de 18 ans, est intercepté rue des Sapins au volant de l’autre véhicule volé. Lors de la palpation de sécurité, une montre dérobée dans l’habitation sera découverte sur lui.

Garde à vue

Les deux Havrais, dont le plus âgé est connu défavorablement des services de police, seront placés en garde à vue.

Les policiers ont retenu contre le premier interpellé la conduite sous l’empire d’un état alcoolique, la rébellion, les violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique et la détention de stupéfiants.

Pour le deuxième : refus d’obtempérer, recel de vol (montre). En outre, tous deux ont fait l’objet d’une procédure pour cambriolage, vol de véhicules et défaut de permis de conduire.

Les deux Havrais étaient toujours en garde à vue ce mercredi en milieu de matinée.


              










- Publicité



Publicité









Publicité


Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici