FAITS DIVERS


Affrontements entre des jeunes et la police aux Mureaux (Yvelines) : six interpellations



infoYvelines
Publié le Vendredi 28 Février 2020 à 08:47


Les sapeurs-pompiers puis les policiers ont été la cible de tirs de mortier d'artifice par un groupe de jeunes qui voulaient brûler le mât d'une caméra de vidéo-protection



Les forces de l'ordre ont fait usage de l'armement de dispersion - Illustration © DGPN
Les forces de l'ordre ont fait usage de l'armement de dispersion - Illustration © DGPN
Brutale poussée de fièvre aux Mureaux (Yvelines), où des violences urbaines se sont produites au cours de cette nuit de jeudi à vendredi. Les forces de l’ordre ont essuyé des jets de projectiles et ont dû faire face à un attroupement armé, dans le secteur des Bougimonts, un quartier classé en zone de sécurité prioritaire (ZSP).

Les premiers incidents ont éclaté vers 23h30, avenue Paul-Raoult. Alors qu’ils intervenaient pour éteindre un feu sur un poteau électrique, les sapeurs-pompiers ont été la cible de tirs de mortier d’artifice de la part d’une quinzaine d’individus.

Les soldats du feu ont été touchés mais aucun n’a été blessé par les projectiles, selon une source policière.

Le quartier a été plongé dans la pénombre.

La vidéo-protection en ligne de mire

En revenant sur le feu du poteau, les policiers ont fait l’objet à leur tour de plusieurs tirs de mortier. Ils ont dû faire usage de l'armement collectif (grenades lacrymogènes et de désencerclement) pour faire reculer les assaillants.

Un peu plus tard, vers minuit, des individus ont disposé des poubelles autour d’un mât équipé d’une caméra de vidéo-protection et y ont mis le feu. A l’arrivée des forces de l’ordre, les assaillants ont tiré de multiples mortiers en leur direction, contraignant les policiers à faire usage une nouvelle fois de l'armement de dispersion.

Cagoulés et armés de marteaux

Renforcés par la Compagnie de sécurisation et d'intervention (CSI), les policiers des Mureaux ont finalement interpellé six individus dont certains étaient en possession de cagoules et de marteaux. Il s’agit de jeunes âgés entre 16 et 19 ans qui ont été placés en garde à vue pour « violences volontaires avec armes par destination », « dégradations volontaires de bien d’utilité publique par incendie » et « attroupement armé ».

Aucun blessé n’est à déplorer mais un véhicule de police a été endommagé ainsi qu’une caméra de vidéo-protection de la ville.









           

























Retrouvez ici les résultats définitifs du 1er tour des élections municipales dans l'Eure commune par commune (cliquer sur la photo)

AGENDA






Suivez-nous sur Facebook