Pour suivre infoNormandie
Facebook
Twitter
Threads
Mastodon
Newsletter


Une boulangerie braquée dans le centre-ville d’Elbeuf : le troisième vol à main armée en un mois


Mercredi 29 Décembre 2021 à 11:48

Un homme, visage dissimulé, s’est fait remettre, mardi soir, la recette de la boulangerie La Mie Câline, â Elbeuf, sous la menace d’une arme de poing et d’une bombe lacrymogène



C'est le troisième vol sous la menace d'une arme  qui se produit dans le centre-ville d'Elbeuf en quelques semaines - Illustration
C'est le troisième vol sous la menace d'une arme qui se produit dans le centre-ville d'Elbeuf en quelques semaines - Illustration
Okaïdi, Manon Fleurs et maintenant la boulangerie La Mie Câline : c’est le troisième braquage que connaît le centre-ville d’Elbeuf (Seine-Maritime) en moins d’un mois.

Hier, mardi 28 décembre, un homme, bonnet sur la tête et le visage dissimulé par une écharpe, a fait irruption peu après 19 heures dans la boulangerie La Mie Câline, située à l’angle de la rue des Martyrs et de la rue Charles-Mouchel.

Il s’empare de la recette

Le malfaiteur, arme de poing dans une main et bombe lacrymogène dans l’autre, a menacé  les deux employés présents dans la boutique, une femme de 28 ans et un homme de 23 ans, et a exigé le contenu du tiroir-caisse. Il s’est alors emparé de la recette, soit 500€ environ en liquide et a pris la fuite à pied.

Des policiers en patrouille dans le centre-ville se sont lancés à sa recherche mais ne l'ont pas retrouvé, ce qui laisse à penser que le braqueur pourrait habiter le secteur.


Des braquages de proximité ?

Ce hold-up, commis en solitaire, rappelle deux autres vols par extorsion avec arme dont ont été victimes le magasin Okaïdi le 4 décembre et Manon Fleurs le 14 décembre, deux commerces de la rue des Martyrs.

Des constatations de police technique et scientifique ont été réalisées dans la boulangerie et l’enquête a été confiée à la sûreté départementale (SD). Les éléments recueillis lors de ces trois vols à main armée permettront peut être d’établir s’il s’agit du même malfaiteur. Et donc de «  braquages de proximité ».





              




































___________________