Un homme entre la vie et la mort, roué de coups près de Rouen : quatre suspects en garde à vue


Lundi 11 Mai 2020 - 10:50

Trois hommes et une femme sont en garde à vue à l'hôtel de police de Rouen. Ils sont interrogés dans le cadre d'une tentative d'homicide sur une personne sous curatelle. Les faits ont été commis samedi soir à Déville-lès-Rouen



Les agresseurs ont été arrêtés moins de deux heures après avoir roué de coups leur victime - illustration
Les agresseurs ont été arrêtés moins de deux heures après avoir roué de coups leur victime - illustration
Les auteurs d’une tentative d’homicide sont, ce lundi matin, en garde à vue à l’hôtel de police de Rouen (Seine-Maritime). Ils sont entendus par les enquêteurs de la sûreté départementale dans le cadre de violences commises envers une personne vulnérable.

Les faits dont ils sont soupçonnés sont d’une extrême gravité. La victime, un homme sous curatelle, est entre la vie et la mort au CHU de Rouen.

Plaie au crâne et un bras cassé

Dans la soirée du samedi 9 mai, vers 21h50, les services de police sont appelés à se rendre route de Dieppe à Déville-lès-Rouen où une violente agression vient de se produire. Trois individus se sont introduits au domicile d'un homme âgé de 47 ans.

A leur arrivée, les forces de l’ordre découvrent le quadragénaire ensanglanté : plaie au crâne et un bras cassé. Son pronostic vital est engagé. Il est transporté par les sapeurs-pompiers à l’hôpital Charles-Nicolle.

Les premières investigations permettent d’établir que l’agression a été commise par trois individus qui ont pris la fuite à bord d’un véhicule Dacia Logan, déclaré volé le jour même en début d’après-midi à Saint-Aubin-sur-Scie, près de Dieppe. Le signalement de la voiture est immédiatement diffusé par radio à toutes les patrouilles.

Interpellés à Roumare après un accident

Sans tarder, la Dacia est repérée dans l’agglomération de Dieppe par un équipage de la brigade anti-criminalité (BAC), qui tente de l’intercepter. En vain. Il pleut des cordes, les policiers décident alors de suivre à distance le véhicule qui prend la direction de Rouen.

A Roumare, le conducteur perd le contrôle de la Dacia ce qui permet aux hommes de la BAC d’interpeller en douceur les quatre occupants du véhicule. Le conducteur, domicilié à Maromme, a seulement 16 ans, les trois passagers - une femme et deux hommes - sont âgés de 19, 23 et 24 ans et originaires respectivement de Dieppe et Petit-Quevilly.

Tous ont été placés en garde à vue. Lors des interrogatoires, il est apparu que l’un des mis en cause était hébergé par la victime.

Le service régional de l’identité judiciaire a procédé sur les lieux de l’agression à des constatations de police technique et scientifique. Les investigations devraient permettre d’établir quel a été le rôle de chacun dans cette agression sauvage dont le mobile (vol, réglement de compte ?) est encore inexpliqué.




Accueil Accueil