Pour suivre infoNormandie
Facebook
Twitter
Threads
Mastodon
Newsletter


Un couple en garde à vue pour maltraitance à animaux près de Rouen


Jeudi 13 Juillet 2023 à 19:52

Le couple avait déménagé il y a deux mois laissant ses animaux domestiques dont 14 chats et un chien mort dans son ancienne habitation à Notre-Dame-de-Bondeville



Les 14 chats vivaient depuis deux mois dans des conditions déplorables et sans nourriture dans un logement de Notre-Dame-de-Bondeville - Photo publiée par la police sur son compte Twitter
Les 14 chats vivaient depuis deux mois dans des conditions déplorables et sans nourriture dans un logement de Notre-Dame-de-Bondeville - Photo publiée par la police sur son compte Twitter
Un couple a été interpellé et placé en garde à vue au début de la semaine à l’hôtel de police de Rouen (Seine-Maritime). Il est soupçonné d’avoir abandonné ses animaux domestiques, dont 14 chats, dans son ancien logement à Notre-Dame-de-Bondeville.

Ils avaient déménagé depuis deux mois

Le pot aux roses a été découvert lundi dernier par les policiers de la sûreté départementale appelés sur le lieu d’un vol par effraction. C’est alors qu’ils ont constaté la présence dans l’habitation de 14 chats, d’un lapin et d’un hamster vivant dans des « conditions d’hygiène déplorables, maigres et en mauvaise santé apparente », relate la police sur son compte Twitter.

Le cadavre d’un chien en état de décomposition a par ailleurs été retrouvé.

Les investigations ont permis d’établir que le couple qui était en location dans ce logement avait déménagé depuis deux mois en emportant avec lui 8 chiens dans un autre appartement et laissé les autres animaux.

Le couple a reconnu les faits

Les animaux abandonnés ont été pris en charge par la police municipale de Notre-Dame-de-Bondeville avec le soutien de Biker Animal Force, une association de Barentin qui regroupe des passionnés du monde de la moto et des amoureux des animaux, ainsi que la référente maltraitance animaux de la police nationale de Seine-Maritime.

Identifié, le couple a été interpellé : il a reconnu lors de son audition avoir  laissé leurs animaux mourir de faim, sans soin vétérinaire dans leur ancienne habitation. Quant au chien, il l’aurait laissait mourir sciemment, selon une source policière.

Une enquête a été ouverte et se poursuit en préliminaire.





              













___________________



QR Code pour télécharger l'application infoNormandie