FAITS DIVERS


Seine-Maritime : une femme tuée en chutant d'un pont sur l'A29 près du péage de Saint-Romain-de-Colbosc




Publié le Samedi 13 Juin 2020 à 17:34

La piste du suicide est privilégiée. La septuagénaire aurait enjambé le parapet du pont qui traverse l'autoroute et a chuté sur la voie rapide. Le massage cardiaque prodigué sur place par les secours n'a pas permis de la réanimer



Les secours ne sont pas parvenus à réanimer la victime, en arrêt cardio-respiratoire à leur arrivée - Illustration © Sdis76
Les secours ne sont pas parvenus à réanimer la victime, en arrêt cardio-respiratoire à leur arrivée - Illustration © Sdis76
L'autoroute A29 a été coupée en fin d'après-midi dans le sens Neufchâtel-en-Bray  - Le Havre, et déviée à partir de la bretelle de Saint-Romain-de-Colbosc, après la barrière de péage d'Epretot (Seine-Maritime).

Les sapeurs-pompiers ont dû, en effet, intervenir vers 16h20 pour porter assistance à une femme âgée de plus de soixante-dix ans ans qui a chuté du pont de la route de la ferme des Mares qui enjambe, à une hauteur de sept mètres environ, l'autoroute, au niveau de la commune d'Epretot. La femme est tombée sur la voie rapide (la plus à gauche), sans avoir été percutée par un véhicule. 

En arrêt cardio-respiratoire à l'arrivée des secours

A leur arrivée, la septuagénaire était en arrêt cardio-respiratoire. Les secours, dont les soignants du service mobile d'urgence et de réanimation (SMUR) lui ont prodigué un massage cardiaque sans pouvoir la réanimer. Le décès a été déclaré par le médecin urgentiste sur place. 

L'hélicoptère de la protection civile, Dragon 76, a été dépêché sur le lieu du drame au cas où la victime aurait dû être transportée d'urgence vers un hôpital. 

L'autoroute a été fermée en direction du Havre le temps de l'intervention et des constatations effectuées par les gendarmes du Peloton motorisé de Saint-Romain-de-Colbosc. 

Le parquet du Havre devrait ordonner un examen de corps afin d'établir la cause du décès de cette femme qui était domiciliée à Saint-Aubin-Routot. L'hypothèse du suicide est fortement privilégiée, indique une source proche de l'enquête. 




Le drame est survenu après la barrière de péage d'Epretot en direction du Havre. L'autoroute a été fermée à la circulation afin de permettre à l'hélicoptère de la sécurité civile, Dragon 76 de se poser au plus près  - © Google Maps










Accueil Accueil            





 

Suivez-nous sur Facebook