Seine-Maritime : le véhicule était faussement immatriculé et le conducteur sans permis


Publié le 24/02/2020 à 14:05

La Citroën C3 a été repérée par une patrouille de Police secours : l'immatriculation ne correspondait pas à la définition du véhicule



Contrôle de police à Rouen - Illustration
Contrôle de police à Rouen - Illustration
Le conducteur d'une Citroën C3 munie de fausses plaques d'immatriculation a été interpellé dimanche vers 16h30 à Petit-Quevilly (Seine-Maritime).

Le véhicule a été repéré quelques instants plus tôt par une patrouille de Police Secours sur l'avenue Jean-Rondeau, à Rouen, avec deux hommes à bord. Leur paraissant suspecte, les policiers ont vérifié immédiatement la Citroën au fichier des cartes grises. C'est ainsi qu'ils se sont aperçus que l'immatriculation ne correspondait pas à la définition du véhicule. 

Interdiction judiciaire de passer son permis

Les forces de l'ordre se sont alors lancés à la poursuite de la voiture, avertisseur sonore et gyrophare en action. L'automobiliste s'est arrêté vers le rond-point des Bruyères. Il a été en mesure de présenter la carte grise et sa carte d'identité mais pas le permis de conduire ni l'attestation d'assurance.

Lors des vérifications, les policiers ont constaté que le permis du conducteur, âgé de 30 ans et domicilié à Sotteville-lès-Rouen, faisait l'objet d'une annulation judiciaire avec interdiction de le repasser.

L'enquête a été confiée à la brigade des accidents et délits routiers (BADR).







           








Dans la nuit de samedi à dimanche, on avance nos pendules d'une heure. A 2 heures du matin, il sera 3 heures










Retrouvez ici les résultats définitifs du 1er tour des élections municipales dans l'Eure commune par commune (cliquer sur la photo)

AGENDA






Suivez-nous sur Facebook