Rouen : trois "mineurs isolés" interpellés avec le téléphone qu'ils venaient de dérober à une femme


Jeudi 3 Décembre 2020 - 14:10


La surveillance policière mise en place aux abords du Théâtre des Arts à Rouen a été payante. Les auteurs d'un vol de smartphone dans un Teor ont pu être ainsi interpellés dans les minutes qui ont suivi



Suite à plusieurs plaintes de victimes de vols, les policiers ont mis sous surveillance les abords de la station Teor du Théâtre des Arts  - Illustration ©Google Maps
Suite à plusieurs plaintes de victimes de vols, les policiers ont mis sous surveillance les abords de la station Teor du Théâtre des Arts - Illustration ©Google Maps
Depuis plusieurs jours, des plaintes sont déposées à l'hôtel de police de Rouen (Seine-Maritime) par des usagers des transports en commun, victimes de vols, en particulier de téléphones portables. 

Dans le but de mettre un terme à ce phénomène qui n'est pas nouveau, l'unité de sécurisation des transports en commun (USTC) a mis en place des surveillances aux abords des arrêts de bus et stations de tramway. Dans le cadre de ce dispositif, trois adolescents, des "mineurs étrangers isolés", ont été interpellés en flagrant délit ce mercredi après-midi.

Ils dérobent le téléphone d'une passagère

Les suspects, connus des services de police, ont été repérés bien que porteurs d'un masque par une patrouille en surveillance dans le secteur du Théâtre des Arts. Vers 13 heures, ils sont montés à bord d'un Teor qui a pris la direction de l'hôpital Charles-Nicolle.

Les trois adolescents n'ont pas tardé à se "manifester" en dérobant le smartphone d'une femme. Une altercation a alors éclaté entre la victime et les agresseurs qui ont pris la fuite. Un régulateur de la TCAR est intervenu pour porter assistance à la passagère. 

La description vestimentaire des voleurs a été très utile aux policiers qui ont pu ainsi retrouver rapidement le trio et l'interpeller. Le téléphone, de marque Huawei, a été récupéré. Les auteurs, âgés de 16, 17 et 19 ans, ont été placés en garde à vue pour vol aggravé.