Mort d’un éducateur sportif à Elbeuf : la meurtrière présumée, âgée de 17 ans, est en détention


Mardi 15 Septembre 2020 - 15:37

La jeune fille, majeure dans deux mois, a été mise en examen pour homicide volontaire. L’homme de 37 ans interpellé sur le lieu du crime a été mis hors de cause



Les investigations de la brigade criminelle ont permis de confondre la jeune fille dans le meurtre de l’éducateur - Illustration
Les investigations de la brigade criminelle ont permis de confondre la jeune fille dans le meurtre de l’éducateur - Illustration
Une jeune fille de 17 ans (elle sera majeure dans deux mois) a été mise en examen lundi soir pour homicide volontaire et placée en détention provisoire. Elle est soupçonnée d’être à l’origine de la mort d’un homme âgé de 25 ans à Elbeuf-sur-Seine (Seine-Maritime).

La victime, éducateur sportif d’un club de football de Caudebec-les-Elbeuf, avait été découverte inconsciente, dimanche vers 5 heures du matin, dans l’appartement de la mise en cause, au 1er étage d’un immeuble de ville situé place de la Poissonnerie à Elbeuf. Le jeune homme était en arrêt cardio-respiratoire à l’arrivée des secours. Il n’avait pu être réanimé par les sapeurs-pompiers

Des plaies sur le corps, dont une mortelle

Lors de l’examen du corps, le médecin du SAMU avait constaté plusieurs lésions sur le corps, dont une au niveau du thorax, pouvant correspondre à des coups de couteau.

Les policiers avaient alors interpellé la jeune locataire ainsi qu’un homme de 37 ans, présents dans l’appartement. On ignore si ce dernier, ami de l’adolescente. a été témoin direct des faits ou s’il est arrivé après à la demande de la jeune fille.

Rapidement, les investigations ont permis de mettre en cause la jeune fille qui apparemment connaissait la victime. Pourquoi l’a-t-elle frappé de plusieurs coups de couteau ? Les enquêteurs comme le parquet de Rouen sont restés discrets sur cette question.

Placée en détention provisoire

Mis hors de cause, le trentenaire domicilié également à Elbeuf, à une autre adresse, a été remis en liberté lundi après avoir été longuement entendu par les policiers de la brigade criminelle.

La meurtrière présumée a été mise en examen pour homicide volontaire et placée en détention provisoire. Une information judiciaire a été ouverte pour meurtre et un juge d’instruction a été désigné. Les enquêteurs vont poursuivre leurs investigations sur commission rogatoire de ce magistrat.


L’hommage du CSP

La victime, originaire du Sénégal, était éducateur bénévole dans le club de foot de Caudebec-Saint-Pierre (CSP).

« C'est avec une grande tristesse que nous avons appris la disparition de l'un de nos éducateurs. Ndiaga Samb "Diackss" nous quitte en laissant une trace indélébile », a réagi le CSP sur sa page Facebook.


Accueil Accueil