Pour suivre infoNormandie
Facebook
Twitter
Threads
Mastodon
Newsletter


Le château de Serquigny, dans l'Eure, ravagé par les flammes : 60 sapeurs-pompiers sur place


Dimanche 31 Décembre 2023 à 09:05

[Actualisé] - le Grand château de Serquigny (Eure), inscrit aux monuments historiques, a été partiellement détruit dans un incendie ce dimanche matin. Une soixantaine de sapeurs-pompiers ont été engagés pour combattre le feu. Le préfet du département est sur place ainsi que la gendarmerie qui a ouvert une enquête



La toiture du chateau de Serquigny a été entièrement détruite  - Photo publiée par ©Préfet de l'Eure/X
La toiture du chateau de Serquigny a été entièrement détruite - Photo publiée par ©Préfet de l'Eure/X
Le Grand château de Serquigny, dans l'Eure, n'est plus qu'un tas de ruines. La demeure, qui date du XVIlème (elle est aujourd'hui désaffectée) située en bordure de la rue Max Carpentier, est partie en fumée ce dimanche
31 décembre, ravagée par un violent incendie.

Au plus fort de l'intervention, pas moins de quatre-vingt sapeurs-pompiers venus d'une dizaine de centre de secours (CIS) du département ont été engagés, par le service départemental d'incendie et de secours (Sdis27) dès 6 h 45, heure à laquelle l'incendie s'est déclaré.
 

La toiture et les planchers détruits

Quatre lances à incendie ont été déployées pour venir à bout des flammes qui ont embrasé la toiture de l'édifice inscrit aux monuments historiques (vidéo : Sdis27). Et, à cette heure, le feu n'est toujours pas complètement circonscrit, indiquent les secours.

Le préfet de l'Eure, Simon Babre, s'est rendu sur place. « Les dégâts sur cet édifice sont très importants: la toiture est ainsi totalement détruite, ainsi que les planchers. Les deux façades et l'une des ailes pourraient être en partie préservées, sous réserve d'un effondrement toujours possible et des effets des quantités d'eau déversées sur la structure pour fixer l'incendie.», indique le représentant de l'État, dans un communiqué.

Deux cheminées ont disparu dans l'incendie ; deux autres pourraient se détacher sous l'effet de fortes rafales de vent, n'étant plus fixées par la charpente. Des télémètres lasers ont été installés afin de surveiller la stabilité des façades et autres éléments du bâti.

Pour des raisons de sécurité, il est interdit d'approcher le lieu du sinistre, sécurisé par la gendarmerie nationale. Une déviation est en place à proximité.

« Au cours des 48 prochaines heures, au fur et à mesure de l'extinction totale du sinistre, des reconnaissances approfondies du site auront lieu pour finaliser la levée de doute s'agissant du bilan humain. A cette heure, aucune victime n'est à déplorer », détaille le préfet, tout en précisant que cet incendie a fait l'objet d'un signalement au ministère de la culture au titre de l'inscription du bâtiment.

Intervention compliquée pour les pompiers

En milieu de matinée, le feu n'était toujours pas entièrement circonscrit - Photo ©Préfet de l'Eure/X
En milieu de matinée, le feu n'était toujours pas entièrement circonscrit - Photo ©Préfet de l'Eure/X

L'intervention des sapeurs-pompiers a été compliquée par l'impossibilité, pour les véhicules, d'emprunter le pont d'accès au château qui enjambe les douves. De ce fait, ils ont dû utiliser uniquement des lances à main.

La gendarmerie a ouvert une enquête afin de déterminer l'origine du départ de feu.

Le préfet de l'Eure a tenu à remercier les sapeurs-pompiers et les gendarmes « de leur mobilisation rapide et massive qui a permis de maîtriser l'incendie et de sécuriser le périmètre ». Il a salué par la même occasion l'engagement et la réactivité du maire et de ses services.

> Selon Wikipédia, les façades et toitures du château et des deux pavillons d'entrée, les douves, e colombier, la grande allée et les prairies qui s'étendent en avant des deux façades principales sont inscrits au titre des monuments historiques par arrêté du 22 mai 1951.


 







              




































___________________