L'exhibitionniste arrêté sur le campus de Mont-Saint-Aignan était inscrit au fichier des auteurs d'infractions sexuelles


Publié le 17/12/2021 à 11:58 - mis à jour le 17/12 - 16:10

Sa présence sur le campus de Mont-Saint-Aignan était signalée depuis plusieurs semaines. L'exhibitionniste interpellé, hier, par un agent de sécurité faisait l'objet d'une fiche de recherche




Le suspect, un rouennais de 36 ans, a été placé en garde à vue afin d'être entendu sur les faits dont il est soupçonné - Illustration © DGPN
Le suspect, un rouennais de 36 ans, a été placé en garde à vue afin d'être entendu sur les faits dont il est soupçonné - Illustration © DGPN
Il avait été signalé à plusieurs reprises aux abords du campus universitaire de Mont-Saint-Aignan. Un exhibitionniste a été interpellé ce jeudi 16 décembre en fin d'après-midi. L'homme, un rouennais de 36 ans, faisait l'objet d'une fiche de recherche émise par le fichier judiciaire automatisé des auteurs d'infractions sexuelles ou violentes (Fijais)

Depuis plusieurs semaines, des femmes, étudiantes, enseignantes ou employées, se plaignaient des agissements d'un exhibitionniste aux abords du site universitaire de Mont-Saint-Aignan, près de Rouen. Le signalement du suspect avait été communiqué, en particulier aux agents charges de la sécurité du campus.

Il frappe et blesse l'agent de sécurité

Jeudi peu après 16 heures, un de ces agents remarque un homme dont la description semble correspondre à celui signalé. Mais pour échapper à un éventuel contrôle le suspect prend la fuite en direction de la rue André-Siegfried. Il est rattrapé par l'agent de sécurité qui lui demande de présenter sa carte d'étudiant.


L'homme ne l'entend pas ainsi : il frappe l'agent au visage et le blesse avec un objet tranchant au niveau du cou, puis tente de s'enfuir à nouveau. Alertés, d'autres agents arrivent rapidement sur les lieux et parviennent à neutraliser l'agresseur, plaqué et maintenu au sol avec l'aide de deux étudiants, jusqu'à l'arrivée de la police. 

Légèrement blessée, la victime, âgée de 40 ans, est transportée au CHU Charles-Nicolle. 

Le mis en cause a été placé en garde à vue, dans l'immédiat pour violences volontaires. Il sera également entendu sur les faits dont il est soupçonné.
 


              










- Publicité



Publicité









Publicité


Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici