Feux de culture et de chaume : 15 ha brûlés, deux maisons sauvegardées hier dans l’Eure


Publié le 05/07/2022 à 09:33 - mis à jour le 05/07 - 12:24

Les sapeurs-pompiers de l’Eure sont intervenus, lundi 4 juillet, sur les lieux de cinq départs de feux liés à la chaleur mais aussi, parfois, à certaines négligences




L’action des sapeurs-pompiers a permis de sauvegarder deux habitations menacées par le feu à Ambenay - Illustration
L’action des sapeurs-pompiers a permis de sauvegarder deux habitations menacées par le feu à Ambenay - Illustration
Les sapeurs-pompiers de l’Eure ont été mobilisés hier, lundi, une partie de la journée pour lutter contre des feux dans des espaces naturels.

En milieu d’après-midi (15h30) trente-six d’entre eux sont intervenus sur la commune d’Ambenay au niveau du hameau Launel où un feu de culture et de chaume s’est déclaré et propagé à un sous-bois. Six hectares ont été détruits par les flammes.

Les moyens déployés ont cependant permis de sauvegarder deux habitations menacées.


6 ha brûlés à Château-sur-Epte

Vers 16 heures, nouvelle alerte cette fois pour aller à Chateau-sur-Epte : six hectares de chaume ont été ravagés par un incendie en bordure de la route départementale 146. Des agriculteurs ont pu avec leurs engins agricoles empêcher le sinistre de s’étendre.

Trois autres départs de feu ont nécessité également l’intervention des sapeurs-pompiers : à Mesnil-en-Ouche (500 m2 brûlés) , la Haye-Saint-Sylvestre et la Forêt -du-Parc (2 ha brûlés).

Au total, ce sont 80 soldats du feu qui ont été engagés par le service départemental d’incendie et de secours (Sdis27).

Le préfet de l’Eure n’a pas manqué de remercier l’action de ces sapeurs-pompiers, tout en rappelant que « 9 incendies sur 10 sont d’origine humaine : un mégot, un barbecue mal éteint ou une étincelle peuvent être dévastateurs ».


              










- Publicité



Publicité









Publicité


Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici