A Rouen, les organisateurs d'une soirée clandestine en garde à vue et vingt étudiants verbalisés


Mercredi 18 Novembre 2020 - 17:33

Les forces de l'ordre ont mis un terme à une soirée réunissant une vingtaine d'étudiants, hier soir dans un immeuble de Rouen. Les deux organisateurs, âgés de 21 et 22 ans, ont été interpellés pour "mise en danger délibérée de la vie d'autrui" et "non-respect des mesures sanitaires"



Un pavillon transformé en discothèque - 300 fêtards à l'intérieur - en plein confinement ! C'était il y a quelques jours à Joinville-le-Pont, en région parisienne et l'affaire a défrayé la chronique des faits divers. Aurait-elle inspiré deux jeunes étudiants rouennais qui ont organisé une "teuf" avec une vingtaine d'invités, au mépris des règles sanitaires en vigueur. 

Le pot aux roses a été découvert ce mardi 17 novembre. Vers 21 heures, au moins un appel téléphonique parvient au standard de Police secours. Un riverain de la rue Saint-Gervais, sur la rive droite de Rouen, se dit incommodé par un bruit de fête sur fond musical provenant d'un immeuble.

Un jeune de 20 ans, alcoolisé, conduit au CHU

Un équipage de la compagnie départementale d'intervention (CDI) se présente rapidement sur les lieux. Les policiers constatent en effet que la musique assourdissante provient d'un garage. Ils sonnent à la porte : deux jeunes gens ouvrent et indiquent être les organisateurs de la soirée. En pénétrant dans la pièce, les fonctionnaires découvrent une vingtaine de jeunes gens âgés de 19 à 21 ans, tous étudiants : ils sont réunis pour faire la fête. La plupart d'entre eux ne portent pas le masque. 

L'alcool a visiblement coulé à flots : un jeune homme de 20 ans est allongé au sol. Il ne réagit plus. Les forces de l'ordre appellent les sapeurs-pompiers qui le prennent en charge et le transportent aux urgences du CHU Charles-Nicolle. Une jeune fille est elle aussi fortement alcoolisée.

Les organisateurs en garde à vue

Trois autres équipages de la CDI viennent en renfort : il s'agit en effet de verbaliser sur le champ la vingtaine de jeunes pour non-respect des mesures de confinement, à raison d'une amende de 135€ chacun. 

Les organisateurs, un homme de 22 ans et une femme de 21 ans, ont été interpellés pour "mise en danger délibérée de la vie d'autrui" par l'organisation d'une soirée clandestine et "non-respect des règles sanitaires". Ils ont été placés en garde à vue à l'hôtel de police de Rouen. 

A Joinville-le-Pont, un des participants ayant été testé positif au coronavirus, la préfecture de police a invité tous les convives à se faire dépister. Qu'en va-t-il en être à Rouen ? 



Accueil Accueil