Une habitation embrasée : 45 pompiers luttent contre le feu à Val-de-Saâne, en Seine-Maritime


Publié le 25/06/2022 à 02:16 - mis à jour le 25/06 - 10:57

Le feu, très violent, s’est déclaré au milieu de la nuit de vendredi à samedi. Un appartement situé au premier étage, au-dessus d’une boucherie, a été ravagé par les flammes




Comme on peut le voir sur cette photo du @Sdis76 le premier étage était entièrement la proie des flammes à l’arrivée des sapeurs-pompiers
Comme on peut le voir sur cette photo du @Sdis76 le premier étage était entièrement la proie des flammes à l’arrivée des sapeurs-pompiers
Un violent incendie s’est déclaré dans la nuit de ce vendredi à samedi qui a fortement endommagé un immeuble de ville à Val-de-Saane, en Seine-Maritime.

A l’arrivée sur les lieux, place Daniel Boucour, peu après minuit et demi, les sapeurs-pompiers ont constaté que l’appartement situé au premier étage d’un immeuble de ville qui abrite une boucherie au rez-de-chaussée était entièrement embrasé. Et le feu s’était propagé à l’habitation mitoyenne.

Cinq lances à incendie en action

Des moyens conséquents, soit cinq lances à incendie dont une sur échelle, ont été déployés pour maîtriser les flammes et stopper le sinistre afin d’empêcher sa propagation.

Les dégâts sont importants : les combles se sont effondrées sur les planchers des deux logements du premier étage représentant une surface totale d’environ 600 m2.

La reconnaissance des lieux a permis d’établir qu’aucune victime n’est à déplorer.
Ce samedi matin, vers 7 heures, les sapeurs-pompiers sont toujours sur les lieux du sinistre : le déblaiement, suite à l’effondrement des combles s’avère délicat - Photo @ Sdis76
Ce samedi matin, vers 7 heures, les sapeurs-pompiers sont toujours sur les lieux du sinistre : le déblaiement, suite à l’effondrement des combles s’avère délicat - Photo @ Sdis76

Des opérations de longue durée

L’intervention, toujours en cours à cette heure de la nuit, mobilise 45 sapeurs-pompiers, dont une équipe spécialisée en sauvetage-déblaiement et 17 engins. Les opérations de déblai ont été délicates et s’annoncent de longue durée.

Une enquête est ouverte par la gendarmerie, elle devra permettre de déterminer l’origine du départ de feu.



              










- Publicité



Publicité









Publicité


Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici