L'Info en continu

SEINE-MARITIME

Service civique : plus de 2 000 écoliers formés à la sécurité routière en Seine-Maritime


Publié le 19/12/2017 à 14:36

Trois auxiliaires de la Police nationale, sous contrat dans le cadre du service civique, vont faire la tournée de 55 écoles du département. Leur mission : sensibiliser les écoliers à la maîtrise de la bicyclette et à la sécurité routière.


Dans le cadre du service civique à l'hôtel de police, Morgan, Gwendoline et Erwan, ont prodigué de précieux conseils aux écoliers sur la maîtrise de la bicyclette
Dans le cadre du service civique à l'hôtel de police, Morgan, Gwendoline et Erwan, ont prodigué de précieux conseils aux écoliers sur la maîtrise de la bicyclette
Morgan, Gwendoline et Erwan ont entre 20 et 24 ans. Ils ont en commun d'être sous contrat de huit mois avec la Police nationale sous la forme d’un service civique. Leur mission : dispenser dans les écoles de Seine-Maritime une formation dans le cadre de la sécurité routière, sur le thème de la connaissance et la maîtrise de la bicyclette.

Ce lundi 18 décembre, ces trois auxiliaires de police se sont ainsi rendus à l’école « Les portes de la Forêt » à Bois-Guillaume où 25 élèves de CM1-CM2 les attendaient. Après une formation théorique et pratique, ils ont remis à chacun des élèves un gilet jaune et un message sous la forme d’un imprimé à coller dans le cahier de liaison à l’attention des parents.

D'autres écoliers vont bénéficier de la même formation d'ici à la fin de l'année scolaire. Quelque 55 écoles, soit 71 classes et 2089 élèves seront concernés sur une zone comprenant 27 communes allant jusqu’à Dieppe et Fécamp.

Dans le cadre du plan de sécurité routière

Morgan, Gwendoline et Erwan ont été formés par l’Éducation nationale et l’association de la Prévention routière. Une attestation de formation en qualité d’intervenant en éducation routière avec la mention "actions primaires mobilipass" leur a été délivrée. Cette formation leur permet d’intervenir dans les écoles et même, après leur fin de contrat avec la Police nationale, sous forme de bénévolat.

Quant aux gilets jaunes ils ont été financés à parts égales par la Préfecture et le Département de Seine-Maritime dans le cadre du Plan départemental de la Sécurité routière. Le véhicule utilisé par le Service civique est financé et entretenu par l’association de la Prévention routière et est basé à l’Hôtel de Police.