Seine-Maritime : une jeune femme enceinte éjectée de la voiture de son compagnon, près de Rouen


Vendredi 3 Juillet 2020 - 11:26

Une enquête a été ouverte afin de faire toute la lumière sur un accident de la circulation dont la victime est une jeune femme, enceinte de quelques mois. Son compagnon, âgé de 41 ans, a été placé en garde à vue pour blessures involontaires



Les recherches ont permis de retrouver route de Dieppe la voiture signalée par les témoins - illustration
Les recherches ont permis de retrouver route de Dieppe la voiture signalée par les témoins - illustration
Hier soir, vers 20h50, la brigade anti-criminalité est appelée à se rendre à Notre-Dame-de-Bondeville, près de Rouen. Des riverains de la rue de la Fontaine viennent de signaler qu'une femme a été éjectée après qu'elle a ouvert la portière d'une voiture (une Citroën Xsara).

Selon eux, le conducteur a donné un brutal coup de volant qui a eu pour effet de projeter la passagère sur la chaussée. Ils précisent aussi que l'automobiliste s'est arrêté et a récupéré la femme, blessée.  

Des témoins s'interposent, en vain

Ces mêmes témoins de la scène ont alors voulu s'interposer pour l'empêcher de faire remonter la jeune femme (d'une vingtaine d'années selon eux) dans la voiture. Mais l'homme, alcoolisé et particulièrement vindicatif, s'est montré agressif et violent dans ses propos, déclarant qu'il s'agissait de sa concubine. 

Forts de tous ces renseignements, sans attendre, les policiers de la BAC se lancent à la recherche de la Xsara et vers 22 heures, le véhicule suspect est repéré route de Dieppe, toujours à Notre-Dame-de-Bondeville. Deux hommes sont à bord : celui qui est volant est âgé de 53 ans, le passager, lui, propriétaire du véhicule, est celui qui conduisait au moment où la jeune femme a été éjectée.

A l'hôpital avec un traumatisme crânien

Lors du contrôle, ce dernier dit qu'il a emmené sa concubine au CHU de Rouen, « après l'accident ». De fait, la jeune femme est bien à l'hôpital et souffre d'un traumatisme crânien. Le quadragénaire, connu défavorablement des services de police, est interpellé et emmené à l'hôtel de police pour s'expliquer sur le déroulement des faits. 

Les vérifications permettent d'établir que l'homme fait l'objet d'une fiche de recherche pour une exécution de peine et circule avec sa voiture qui n'est pas assurée. 



Accueil Accueil