Seine-Maritime : pompiers, gilets jaunes et CGT mobilisés ce lundi, en attendant demain


Publié le 16/12/2019 à 18:21

Blocage du dépôt de la TCAR et distribution de tracts au rond-point de la Motte à Rouen : journée plutôt tranquille ce lundi sur le front de la mobilisation contre la réforme des retraites. Qu'en sera-t-il demain, mardi ?



Comme lors de la journée du 5 décembre, les enseignants seront encore très nombreux dans les rues de Rouen pour s'opposer à la réforme des retraites - Illustration © SNUipp-FSU 76/ Twitter
Comme lors de la journée du 5 décembre, les enseignants seront encore très nombreux dans les rues de Rouen pour s'opposer à la réforme des retraites - Illustration © SNUipp-FSU 76/ Twitter
Journée plutôt calme sur le front des manifestations ce lundi 16 décembre en Seine-Maritime, avant celle de demain qui s'annonce bien plus animée selon les syndicats. On retiendra toutefois ce rassemblement, au rond-point de la Motte à Rouen, ce matin à partir de 7 heures, d'une vingtaine de sapeurs-pompiers qui ont distribué des tracts pour dénoncer leurs (mauvaises) conditions de travail.

Cette opération à une heure de forte affluence sur la Sud III a eu pour conséquence de ralentir fortement la circulation à l'entrée de la capitale normande, pendant une quarantaine de minutes. Les policiers ont finalement reçu l'ordre de "pousser" les manifestants hors du rond-point. 

Le dépôt de la TCAR bloqué

Dans le même temps, entre 120 et 150 militants de la CGT et des gilets jaunes, mobilisés contre la réforme des retraites, ont procédé au blocage du dépôt principal de la TCAR, rue de la Petite Chartreuse, avant le tunnel de la Grand'Mare. Entre 6 heures et 10 heures, aucun bus n'est sorti du dépôt. En revanche, le personnel a pu accéder librement au dépôt.

Toute la journée, la circulation des bus et Téor du réseau Astuce a été perturbée dans l'agglomération rouennaise. 

Attention aux perturbations ce mardi à Rouen

Qu'en sera-t-il demain, mardi 17 décembre ? Un rassemblement est prévu à 10h30, cours Clemenceau à proximité de l'hôtel du Département, sur la rive gauche de Rouen, à l'appel de plusieurs syndicats y compris la CFDT. 

Le cortège des manifestants contre la réforme des retraites devrait emprunter le pont Jeanne-d'Arc, rue Jeanne-d'Arc, rue du Général Leclerc, voies Téor, CHU, place Saint-Hilaire, Boulevards de Verdun, de l'Yser, de la Marne et des Belges, quai Gaston-Boulet et avenue Pasteur (devant la préfecture de région).  Il est bien sûr conseillé d'éviter ces secteurs jusqu'en début d'après-midi.

Des perturbations sont à attendre dans l'Education nationale  :  le nombre de grévistes est estimé à entre 35 et 40% dans le département, selon les chiffres recueillis auprès des enseignants par le  SNUipp-FSU. « La démission de Delevoye ne fait que renforcer une idée présente dans les têtes de toutes et tous : la rue est forte et sa pression importante sur le gouvernement. C’est pourquoi nous serons nombreux dans la rue demain », assure un porte parole du puissant syndicat enseignant.
 








           

















Retrouvez ici les résultats définitifs du 1er tour des élections municipales dans l'Eure commune par commune (cliquer sur la photo)

AGENDA






Suivez-nous sur Facebook