Pour suivre infoNormandie
Facebook
Twitter
Threads
Mastodon
Newsletter


Rouen : ils écument les boites aux lettres pour voler les colis à l'approche des fêtes


Deux garçons et une fille faisaient le tour des halls d'immeubles pour dérober dans les boites aux lettres, notamment des colis et autres objets de valeur. Pris en filature par la BAC, ils ont été arrêtés en flagrant délit



Publié le 29/11/2023 à 15:21,



Plusieurs dizaines de boites aux lettres ont été ouvertes par le trio à la recherche notamment de colis - Illustration © Pexels
Plusieurs dizaines de boites aux lettres ont été ouvertes par le trio à la recherche notamment de colis - Illustration © Pexels
L’approche des fêtes donne des idées aux voleurs de tout poil. Trois jeunes gens (deux garçons et une fille) de 15 à 19 ans ont été interpellés alors qu’ils « visitaient » les boîtes aux lettres des halls d’ immeubles dans l’espoir de récupérer des colis.

Mardi 28 novembre en milieu d’après-midi, un équipage de la brigade anticriminalité est en patrouille de sécurisation sur la rive gauche à Rouen. Les policiers en civil repèrent trois individus qui semblent s’intéresser aux boîtes aux lettres dans le hall d’un immeuble. Ou plutôt ce qu’il y a à l’intérieur.

Equipés d'une clé passe-partout de facteur

Les suspects sont pris en filature. La Bac les voit ainsi entrer dans un autre hall d’immeuble rue Saint-Patrice : le trio regarde les boîtes aux lettres puis repart vers la rue des Champs Maillets puis la rue du Sacré. Là, toujours discrètement surveillés, deux d'entre eux pénètrent dans un immeuble (le troisième fait le guet) et fouillent des boîtes aux lettres. Ils sont alors interpellés en flagrant délit.

Sur les trois mis en cause, un adolescent de 15 ans (il est d’Elbeuf), une jeune fille de 17 ans (de Saint-Pierre-lès-Elbeuf) et un homme de 19 ans (de Bosroumois, dans l’Eure) les policiers découvrent une clé passe-partout utilisée par les facteurs et un badge qui permet de déverrouiller l’entrée des immeubles. 

Entendus en garde à vue par les enquêteurs, ils ont reconnu s’intéresser aux colis que pouvaient contenir les boîtes aux lettres.  





              


-----------------------------





QR Code pour télécharger l'application infoNormandie