Rodéo et refus d’obtempérer à Évreux : deux frères condamnés à des peines de prison ferme


Publié le Mercredi 4 Mai à 12:12

La réponse pénale a été immédiate : deux Ébroïciens ont été jugés en comparution immédiate pour violences sur des policiers. Ils sont en prison



Les deux frères ont été jugés mardi en comparution immédiate devant le tribunal judiciaire d’Évreux
Les deux frères ont été jugés mardi en comparution immédiate devant le tribunal judiciaire d’Évreux
Deux frères de 28 et 26 ans ont été condamnés à des peines de prison ferme avec mandat de dépôt par le tribunal judiciaire d’Evreux (Eure).

Les deux prévenus ont été jugés mardi en comparution immédiate pour violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique, refus d’obtempérer, rébellion et outrage. Un jugement qui fait suite, notamment, aux violences dont ont été victimes deux policiers.

Deux policiers blessés

Les faits remontent au dimanche 1er mai, en fin d’après-midi dans le quartier de la Madeleine à Évreux. Des policiers de la brigade anticriminalité sont intervenus pour faire cesser un rodéo urbain. Le pilote de la moto de cross a refusé d’obtempérer aux injonctions des forces de l’ordre qui voulaient le contrôler et a réussi à s’enfuir.

Retrouvé un peu plus tard, le fuyard âgé de 28 ans, qui avait été identifié, a été interpellé par les policiers ainsi que son frère de 26 ans. Les deux hommes se sont rebellés et ont insulté les fonctionnaires. Ces derniers ont par ailleurs été confrontés à un groupe de jeunes hostiles qui ont lancé des projectiles dans leur direction.

Deux gardiens de la paix ont été blessés lors de l’intervention. L’un s’est vu délivrer un certificat médical avec 21 jours d’interruption temporaire de travail, le second avec 7 jours.

Des peines de prison ferme

Présentés mardi au parquet d’Évreux, les deux frères ont été jugés en comparution immédiate. L’auteur du rodéo et du refus d’obtempérer (le plus âgé) a écopé, pour ces faits, de trois mois de prison ferme et de douze mois dont six avec sursis pour les violences envers les policiers.

Son frère, qui était venu lui prêter main forte, a été condamné à douze mois de prison, dont six mois ferme, pour violences sur personne dépositaire de l’autorité publique.

Tous deux ont été incarcérés à l’issue de l’audience.


              
infoNormandie



























Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici




















Recherche sur Google