Quatre gendarmes fauchés par un 44 tonnes sur l'A13 lors d'une opération anti-drogue


Publié le Mardi 25 Octobre à 08:29

Un gendarme de la Section recherche de Rennes a été tué et trois autres ont été blessés, dont deux grièvement, alors qu'ils procédaient à une opération judiciaire sur l'autoroute A 13, dans l'Eure. La victime âgée de 47 ans était père de quatre enfants



Trente sapeurs-pompiers et deux équipes du SMUR, ainsi qu'un hélicoptère ont été mobilisés sur les lieux du drame  - Illiusdtration © infoNormandie
Trente sapeurs-pompiers et deux équipes du SMUR, ainsi qu'un hélicoptère ont été mobilisés sur les lieux du drame - Illiusdtration © infoNormandie
Un gendarme a été tué, deux autres sont dans un état grave au cours d'un accident qui s'est produit dans la nuit sur l'autoroute A13 , dans l'Eure. Le drame a eu lieu à 2h50, dans le sens Paris - Caen, à hauteur de Saint-Mards-de-Blacarville, dans le secteur de Pont-Audemer. 

Le drame est survenu « lors de l'interpellation de trafiquants de drogue dans l'Eure  »,, a relaté Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, sur son compte Twitter.
 


Fauchés par un 44 tonnes

Dans quelles circonstances ? Deux véhicules de la gendarmerie étaient arrêtés sur le bas-côté de l'autoroute, ainsi qu'une dépanneuse, un véhicule de de la SAPN (société des autoroutes Paris Normandie) et une voiture de tourisme avec deux hommes de 25 ans à bord.

Alors que l'intervention était en cours, un poids-lourd de 44 tonnes est arrivé et a fauché un premier gendarme qui a été tué sur le coup (il appartenait à la Section recherche de Rennes), puis deux autres militaires dont l'état est jugé grave : l'un a été héliporté en urgence absolue vers le CHU de Rouen, le second, médicalisé, par la route.

Un quatrième gendarme a été blessé, mais son état n'inspire pas d'inquiétude.
 

L'A13 fermée jusqu'à ce matin

Le conducteur du 44 tonnes, un jeune homme de 21 ans, a été transporté, en urgence relative, vers l'hôpital des Feugrais, près d'Elbeuf, ainsi qu'un agent de la SAPN, âgé de 43 ans, également blessé légèrement. Quant aux deux occupants de la voiture de tourisme, âgés de 25 ans, ils ont été évacués vers l'hôpital Jacques-Monod, à Montivilliers près du Havre. Le conducteur de la dépanneuse est lui indemne.

Le préfet de l'Eure ainsi que le colonel du groupement de gendarmerie de l'Eure se sont rendus sur place dans la nuit. Dans un communiqué publié ce matin, le représentant de l'Etat a présenté « ses condoléances à la famille et aux proches du gendarme décédé, et témoigne de son soutien aux trois gendarmes blessés ainsi qu’au patrouilleur de la SAPN ».

L'autoroute A13 a été fermée immédiatement à la circulation et n'a été rouverte que ce matin, à l'issue des opérations de secours qui ont mobilisé 30 sapeurs-pompiers et deux équipes du SMUR,  et des constatations de la gendarmerie. 

 


La victime : un père de quatre enfants

Le Sirpa, service de communication de la Gendarmerie nationale a révélé ce matin le nom du militaire tué sur l'A13 : il s'agit de l’adjudant Jean-Christophe Bolloch, enquêteur à la Section de recherches de Rennes. Agé de 47 ans, il était marié et père de quatre enfants.

Un autre adjudant, Stéphane Maignant, enquêteur à la brigade de recherches de Saint-Malo, est également grièvement blessé. 

« Le général d'armée Christian Rodriguez, directeur général de la gendarmerie nationale, apporte tout son soutien à la famille de l’adjudant Jean-Christophe Bolloch et à celle du militaire gravement blessé, ainsi qu'aux personnels des unités touchées par ce drame ».


              
infoNormandie



























Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici




















Recherche sur Google