Piéton tué la nuit du Nouvel an dans l’Eure : l’automobiliste est placé sous contrôle judiciaire



Mis en ligne le Samedi 2 Janvier 2021 à 17:33

Le conducteur de la voiture qui a fauché un homme de 37 ans sur le bas-côté de la route dans la nuit du 31 décembre au 1er janvier a été mis en examen pour « homicide involontaire »



L’automobiliste a été déféré au palais de justice d’Évreux ce samedi après-midi. Il a été mis en examen pour homicide involontaire et placé sous contrôle judiciaire - illustration
L’automobiliste a été déféré au palais de justice d’Évreux ce samedi après-midi. Il a été mis en examen pour homicide involontaire et placé sous contrôle judiciaire - illustration
Le jeune conducteur impliqué dans un accident mortel dans la nuit de la Saint-Sylvestre dans l’Eure a été présenté ce samedi après-midi à un magistrat du parquet d’Évreux. Il a été mis en examen pour homicide involontaire puis placé sous contrôle judiciaire.

Cet automobiliste de 22 ans, domicilié à Vernon, avait été interpellé et placé en garde à vue pour être entendu dans le cadre de l’enquête destinée à établir les circonstances de la mort d’un homme de 37 ans, fauché mortellement par une voiture sur le bas-côté de la D6015, à La Chapelle-Longueville, entre Vernon et Gaillon, la nuit du Nouvel an.

Un pare-chocs entaché de sang

La victime, originaire de Gaillon, était à pied et se trouvait dans une zone non éclairée, avec un brouillard dense. Il a été percuté violemment par la voiture que conduisait le jeune homme. Il a succombé à ses blessures sans que les secours ne parviennent à le réanimer.

A leur arrivée sur les lieux du drame, les policiers de Vernon avaient constaté que l’automobiliste avait pris la fuite. Ils avaient retrouvé sur place un pare-chocs entaché de sang et des débris de verre.

Le mis en cause s’est finalement présenté de lui-même au commissariat de police le lendemain matin, expliquant avoir « percuté quelque chose sur la route », sans être en mesure de préciser s’il s’agissait d’un piéton ou d’un animal.

Placé sous contrôle judiciaire

Lors de son audition en garde à vue, le conducteur, qui avait passé la soirée du Nouvel an avec sa famille, a reconnu avoir été pris de panique et ne s’être pas arrêté.

Déféré cet après-midi au palais de justice d’Évreux, il s’est donc vu notifier sa mise en examen, notamment, pour « homicide involontaire ». Il a été placé sous judiciaire.

Il pourrait être également poursuivi pour délit de fuite et non assistance à personne en danger.



        

















CRISE SANITAIRE

Covid-19. Taux d’incidence, pression hospitalière, vaccinations : les chiffres en Normandie

Le taux d’incidence a augmenté de 17% en une semaine. Le nombre des hospitalisations et des admissions en réanimation continue de croître