Mort violente d'un sexagénaire en Seine-Maritime : deux suspects de 40 et 35 ans interpellés à Caudebec-en-Caux


Publié le Mercredi 24 Août à 10:19

Deux hommes ont été interpellés hier soir dans le cadre de l'enquête ouverte après la mort violente d'un sexagénaire chez lui à Villequier, dans la nuit de lundi à mardi



Les recherches ont mobilisé un hélicoptère de la gendarmerie ,une partie de la journée - Illustration © Adobe Stock
Les recherches ont mobilisé un hélicoptère de la gendarmerie ,une partie de la journée - Illustration © Adobe Stock
Deux hommes, âgés de 40 et 35 ans, soupçonnés d'être impliqués dans la mort d'un habitant de Rives-en-Seine, en Seine-Maritime, ont été interpellés hier en début de soirée. Ils étaient recherchés activement par la gendarmerie qui a déployé de gros moyens pour les retrouver, après la découverte quelques heures plus tôt d'un homme sans vie à son domicile au hameau de l'Eglise, en bordure de la Seine à Villequier.

Selon nos informations, la victime, âgée d'une soixantaine d'années, aurait été tabassée à mort pour une raison qui reste à établir. Les faits se seraient produits dans la nuit de lundi à mardi, entre 2h et 3h du matin. 

Deux suspects interpellés, dont le meurtrier présumé

La gendarmerie a déployé de gros moyens pour retrouver le meurtrier présumé. Un hélicoptère a survolé les boucles de la Seine autour de Rives-en-Seine une partie de la journée d'hier. Ce n'est finalement que vers 19 heures, que l'homme recherché a été repéré dans le centre-ville de Caudebec-en-Caux et interpellé en douceur par les militaires. 

Un autre homme, âgé de 35 ans et originaire de Sainte-Marguerite-sur-Duclair, a également été interpellé, dans le cadre de cette affaire criminelle. Et lui aussi a été placé en garde à vue. Il appartient désormais aux enquêteurs de déterminer l'origine et les circonstances de la mort du sexagénaire.
 

Le maire « rassuré de savoir les suspects sous les verrous »

Le maire de Rives-en-Seine, Bastien Coriton, a réagi sur les réseaux sociaux à ce drame qui s'est déroulé dans sa commune . « Je suis rassuré de savoir les suspects sous les verrous et l’enquête dira ce qu’il s’est réellement passé. J’invite chacun à la mesure tant que les conclusions ne seront pas données par la justice », écrit-il en substance sur sa page Facebook.

« Je suis aussi particulièrement triste pour la victime, sa famille et toutes les personnes impactées par ce drame. Rien ne justifie la mort d’un homme », ajoute le premier magistrat de la commune.



              
infoNormandie


























Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici




















Recherche sur Google