Le Havre : verbalisé trois fois pour violation du confinement, il est placé en garde à vue la 4e fois


Vendredi 3 Avril 2020 - 19:51

En trois jours, le jeune homme a été contrôlé à quatre reprises sans attestation de déplacement dérogatoire. Il a écopé à chaque fois d’une amende allant de 135 à 200€



En Seine-Maritime comme ailleurs, les forces de l’ordre veillent au respect des mesures de confinement - illustration @ DDSP76
En Seine-Maritime comme ailleurs, les forces de l’ordre veillent au respect des mesures de confinement - illustration @ DDSP76

« Je ne suis pas au courant, je ne regarde pas la télé ... » L’explication n’a pas vraiment convaincu les policiers havrais qui ont contrôlé pour la quatrième fois un homme de 20 ans en infraction avec la mesure de confinement.

Jeudi, vers 20h30, une patrouille des forces de l’ordre remarque rue de Verdun, dans le secteur de Graville, au Havre, une voiture dont le conducteur n’est pas inconnu.

Il allait acheter des clopes

A trois reprises déjà, en trois jours, le jeune automobiliste a été contrôlé et verbalisé pour défaut de présentation de l’attestation de déplacement obligatoire en cette période de confinement. La première fois il s’est vu infliger une amende de 135€, les fois suivantes deux amendes de 200€ chacune.

Jamais à court de prétexte, cette fois il a assuré aux policiers de la compagnie départementale d’intervention (CDI) qu’il « allait chercher des clopes » avec sa copine.

Quand les fonctionnaires lui ont fait remarquer que cela fait quatre fois qu’il est contrôlé sans la fameuse attestation dérogatoire, il a argué ne pas être trop au courant car il ne regarde pas la télé.

3750€ d’amende et 6 mois de prison

Au courant ou pas le jeune havrais a été emmené au commissariat de police. Lors de son placement en garde à vue, un morceau de résine de cannabis a été découvert dans une de ses poches.

Sur instruction du parquet, le mis en cause s’est vu notifier une convocation par officier de police judiciaire devant le tribunal pour le mois de juillet prochain.

Il encourt une amende de 3750€ et une peine de six mois de prison.



Accueil Accueil