Le Havre : seul contre quatre, il va chercher un marteau et blesse deux des protagonistes



Publié le 20/09/2019 à 19:49

Suite à un différend, lui voulait régler ça « d’homme à homme ». Il s’est finalement retrouvé face à quatre individus sur le lieu de rendez-vous



Le jeune homme a reconnu avoir fait usage du marteau mais pas de la béquille - Illustration @ Pixabay
Le jeune homme a reconnu avoir fait usage du marteau mais pas de la béquille - Illustration @ Pixabay
Une bagarre a éclaté entre plusieurs individus jeudi 19 septembre en début de nuit rue René Bazille dans le secteur de la Cavée Verte au Havre (Seine-Maritime). L’un des protagonistes était armé d’un marteau et d’une béquille. Bilan : deux blessés.

Au départ, un différend ancien entre deux hommes. L’un propose à l’autre de régler ça à main nue, d’homme à homme.

A quatre contre un ...et un marteau

Mais sur le lieu du rendez-vous vers 23h30, ils ne sont pas deux mais cinq. A quatre contre un, le plus jeune des protagonistes (20 ans) a compris que le combat ne serait pas égal.

Du coup, il est retourné chez lui pour chercher un marteau et une béquille. Se sentant plus fort, il a porté des coups de marteau à deux des quatre autres qui ont été blessés, l’un au crâne, l’autre a l’arcade sourcilière.

L’auteur des coups de marteau s’était vanté d’avoir un pistolet Gun et qu’avec, « il allait les fumer ».

Neutralisé avec un pistolet électrique

À leur arrivée sur les lieux, le jeune homme était toujours à proximité. Désigné par les victimes, âgées de 22 et 25 ans, l’agresseur a été interpellé avec précaution. Les policiers ont dû, en effet, le contraindre, à l’aide d’un pistolet à impulsion électrique en mode contact, à poser son marteau à terre.

En garde à vue, le mis en cause a reconnu avoir fait usage du marteau mais pas de la béquille. La perquisition à son domicile n’a pas permis de retrouver le fameux Gun, dont il s’était vanté avoir.

Il a remis en liberté à l’issue de son audition, dans l’attente de savoir ce que déterminera le médecin légiste en terme de jours d’ITT lors de l’examen des deux victimes, lundi.




















AGENDA









Suivez-nous sur Facebook