Pour suivre infoNormandie
Facebook
Twitter
Threads
Mastodon
Newsletter


Incendie d'entrepôt à Grand-Couronne : le préfet de Seine-Maritime prend la direction des opérations


Quelque 136 sapeurs-pompiers, dont des équipes spécialisées en risques chimiques, sont engagés en ce moment avec 84 engins. Le feu, très violent, s'est propagé à un entrepôt voisin où sont stockés des pneus. « À ce stade, les mesures opérées par le Sdis76 ne font apparaître aucun élément particulier préoccupant », assure la préfecture



Publié le 16/01/2023 à 21:05,



L'incendie s'est déclaré vers 16h30 au niveau des batteries au lithium dans un entrepôt de 20 000 m2 où sont également stockées des pièces détachées automobiles - Capture d'écran  © Pompiers de France / Twitter
L'incendie s'est déclaré vers 16h30 au niveau des batteries au lithium dans un entrepôt de 20 000 m2 où sont également stockées des pièces détachées automobiles - Capture d'écran © Pompiers de France / Twitter
L'incendie qui s’est déclaré ce lundi après-midi sur le site de Bolloré Logistics à Grand-Couronne dans un bâtiment de 20 000 m2 classé à autorisation s'est propagé à l'entrepôt voisin dans lequel sont stockés des pneus..

Le feu est parti, vers 16h30, d’une cellule de batteries au lithium dans un bâtiment où sont également entreposés des pièces détachées automobiles. A cette heure, plus de 130 sapeurs-pompiers sont engagés avec 84 engins et des équipes spécialisées en risques technologiques et chimiques. Le personnel de l’entreprise a été évacué. Aucune victime ne serait à déplorer, selon le service départemental d’incendie et de secours (SDIS).


« Cet incendie, s'il reste délimité, sera vraisemblablement long à éteindre, et nécessitera probablement plusieurs heures d'intervention », prévient la préfecture, qui signale que la direction des opérations de secours a été transférée au préfet, à compter de 19h15.  
 
D'importants moyens en eau sont utilisés pour l'entrepôt abritant des batteries au lithium et de la mousse pour l'entrepôt contenant des pneus. En raison précisément de la nature des matériaux concernés, l'incendie produit une fumée noire.
« À ce stade, les mesures opérées par le Sdis76 ne font apparaître aucun élément particulier préoccupant », observent les autorités préfectorales.

Dans l'Eure, l'incendie « suivi en temps réel »


Du fait de la proximité géographique avec la Seine-Maritime, département limitrophe, le préfet de l’Eure annonce soir avoir décidé l’activation du centre opérationnel départemental restreint afin de suivre en temps réel l’évolution de la situation et ses éventuelles répercussions dans l’Eure.

Le Service départemental d'incendie et de secours (SDIS)  de l’Eure a engagé des moyens techniques en soutien aux équipes de la Seine-Maritime mobilisées. Il s’agit notamment d’un bras élévateur aérien.

Par ailleurs, indique la préfecture euroise, un dispositif d’observation a été mis en place par le SDIS de l’Eure dans plusieurs communes du nord-est du département.

« Les mesures n'ont rien détecté d'anormal »

« Si des odeurs peuvent être perçues dans certains lieux du nord-est du département de l'Eure, les mesures atmosphériques réalisées par la cellule mobile du SDIS de l’Eure à Pont-de-l’Arche et Alizay n’ont rien détecté d’anormal », affirme la préfecture de l'Eure peu avant 23 heures, tout en assurant que « les services de l’État suivent la situation avec une grande attention ».





              


-----------------------------





QR Code pour télécharger l'application infoNormandie