Haro sur l'alcool au volant en Seine-Maritime : huit conducteurs sanctionnés en quelques heures


Publié le Mercredi 11 Mai 2022 à 11:09

Le conducteur d'un scooter a été contrôlé par la police à Fécamp avec un taux d'alcool dans le sang de 2,88 g. Sept autres, également alcoolisés, ont été placés en garde à vue en vingt-quatre heures



Suite aux derniers accidents graves qui ont endeuillé plusieurs familles, les contrôles de vitesse et d'alcoolémie ont été renforcés de nuit comme de jour par les services de police en Seine-Maritime - Photo © DDSP76
Suite aux derniers accidents graves qui ont endeuillé plusieurs familles, les contrôles de vitesse et d'alcoolémie ont été renforcés de nuit comme de jour par les services de police en Seine-Maritime - Photo © DDSP76
Dans la plupart des accidents graves et souvent mortels qui se sont produits ces dernières semaines en Seine-Maritime, la vitesse et l'alcool étaient en cause. Un phénomène contre lequel les services de police du département ont décidé de combattre en renforçant les contrôles, à toute heure du jour et de la nuit. 

La mesure a déjà porté ses fruits : en vingt-quatre heures pas moins de huit conducteurs ont été sanctionnés pour conduite sous l'empire d'un état alcoolique, à Fécamp, Rouen et Le Havre. 
 

2,88 g dans le sang sur un scooter

A Fécamp, le 10 mai en milieu d'après-midi, un pilote de scooter a été contrôlé avec un taux de 1,44 mg d'alcool par litre d'air expiré, soit 2,88 g dans le sang. L'homme, âgé de 41 ans, a  été intercepté au guidon de son scooter qui n'était pas assuré par la police municipale lors d'un contrôle de routine, rue François-Mitterrand. Il a été remis conduit au commissariat de Fécamp pour être placé en dégrisement puis en garde à vue. 

Plus tôt dans la journée, vers 18h15, au Havre, la brigade spécialisée de terrain s'est déplacée sur un les lieux d'un accident matériel impliquant trois véhicules rue Bernard-Lachèvre. L'un des conducteurs impliqués, âgé de 26 ans, qui présentait les signes de l'ivresse a été contrôlé à l'éthylomètre avec un taux de 2,26 g d'alcool par litre de sang. Il a été placé en cellule de dégrisement.

Alcoolisé et permis suspendu

Ce même mardi 10 mai, vers 20h45, rue René-Coty à Dieppe, un conducteur d'une soixantaine d'années a été empêché par un témoin de prendre le volant de sa voiture en raison de son état alcoolisé. L'automobiliste, qui conduisait par ailleurs malgré la suspension de son permis, a été récupéré par la police et placé en garde à vue.

Trois heures plus tard, à Déville-lès-Rouen, dans l'agglomération rouennaise, la police municipale à intercepté un homme de 24 ans, alcoolisé au volant de son véhicule, route du Bois-Archevêque. Particulièrement virulent envers les fonctionnaires municipaux, il a été remis à la police nationale. Conduit à l'hôtel de police à Rouen, il a refusé de souffler dans l'éthylomètre et s'est opposé à un prélèvement sanguin. 
 

Et aussi...

Enfin, quatre autres conducteurs se sont retrouvés également en garde à vue cette nuit de mardi à mercredi 11 mai pour des faits semblables :

- Elbeuf : un homme de 39 ans a été interpellé suite à des infractions au code de la route alors qu'il circulait sur la D921. Il avait 1,72 g d'alcool dans le sang.

- Rouen :  suite à une infraction routière, un habitant de Sotteville-lès-Rouen, âgé de 40 ans, a été arrêté rue Jeanne-d'Arc, dans le centre-ville de Rouen, au volant de sa voiture. Positif à l'alcool, l'éthylomètre a révélé un taux de 1,26 g dans le sang. 

- Le Havre : lors d'un contrôle d'alcoolémie conjoint police municipale et police nationale , rue de Paris, dans la nuit du 10 au 11 mai, vers 2 heures du matin, un conducteur de 28 ans a été verbalisé pour conduite sous l'empire d'un état alcoolique, un autre de 33 ans, positif à l'alcool et aux stupéfiants, a été conduit au commissariat. 



              





















Publicité