Frayeur à la Poste d’Évreux : fortement alcoolisé, le client exhibe son couteau tout neuf


Jeudi 8 Octobre 2020 - 17:26


Le quadragénaire venait d’acheter le couteau et voulait le montrer fièrement à la guichetière. Laquelle, prenant peur, a déclenché l’alarme



Le quadragénaire a été emmené à l’hôtel de police et placé en cellule de dégrisement avant de pouvoir s’expliquer - illustration
Le quadragénaire a été emmené à l’hôtel de police et placé en cellule de dégrisement avant de pouvoir s’expliquer - illustration
Un Ébroïcien âgé de 40 ans devra se présenter prochainement au tribunal judiciaire d’Évreux pour une ordonnance pénale. Il lui est reproché d’avoir exhibé un couteau à cran d’arrêt devant des employés de la Poste d’Évreux, rue du Docteur Oursel.

Les faits se sont déroulés mardi 6 octobre vers 10h30. Le quadragénaire, alors bien éméché, décide de se rendre au bureau de poste pour « vérifier ses comptes ». En chemin, il passe devant une boutique où des couteaux sont exposés en vitrine. Il décide de s’en offrir un : un couteau à cran d’arrêt.

Elle déclenche le signal d’alarme

Arrivé à la Poste, il sort l’arme, fraîchement acquise (elle porte encore l’étiquette du prix) et l’exhibe fièrement devant la guichetière, sans aucunement la menacer, selon une source policière.

L’employée, qui connaît pourtant l’homme, prend alors peur et actionne discrètement le signal d’alarme. La responsable de la poste se précipite mais à la vue du couteau s’éloigne. La police arrive sur place et interpelle le quadragénaire qui explique avoir voulu simplement montrer sa dernière acquisition à la guichetière.

2,78 g d’alcool dans le sang

Emmené à l’hôtel de police, l’Ébroïcien est soumis à un contrôle d’alcoolémie qui révèle un taux de 2,78 g dans le sang. Il est placé en dégrisement puis en garde à vue. Il est ressorti libre quelques heures plus tard, mais avec une ordonnance pénale en poche.

Après cette petite frayeur, le bureau a été fermé jusqu’en fin de matinée.