Pour suivre infoNormandie
Facebook
Twitter
Mastodon


Evreux : mis en fuite par une voisine, le cambrioleur arrêté par la police dort en prison



Un jeune homme a été surpris par une femme alors qu'il forçait la porte d'un appartement voisin. Interpellé par la Bac, le suspect a été condamné à 12 mois de prison ferme


Publié le 5 Décembre 2022 à 17:09


Le mis en cause, bien connu des services de police pour des cambriolages, a été rapidement retrouvé et interpellé - Illustration © Adobe Stock
Le mis en cause, bien connu des services de police pour des cambriolages, a été rapidement retrouvé et interpellé - Illustration © Adobe Stock
 Douze mois de prison ferme avec mandat de dépôt : telle est la peine prononcée par le tribunal judiciaire d'Evreux (Eure) à l'encontre d'un jeune homme jugé pour une tentative de vol par effraction. 

Les faits reprochés remontent au 30 novembre, dans le courant de l'après-midi. Un équipage de la brigade anti-criminalité (BAC)  est appelé à se rendre rue Marcel-Paul à Evreux où une femme a mis en fuite un individu qui fracturait la porte d'entrée d'un appartement voisin.

Des gants et un tournevis dans les poches

Au préalable, l’individu avait pris la précaution de sonner à plusieurs reprises à la porte afin de s'assurer de l'absence des occupants. C'est d'ailleurs ce qui a attiré l'attention de la voisine. 

Des recherches ont été immédiatement entreprises dans le quartier par les policiers munis de la description du mis en cause. Au détour d'une rue, un homme correspondant à celui recherche a été repéré : il s'est avéré que ce dernier, un ébroïcien âgé de 20 ans, était archi-connu des services de police pour avoir été impliqué dans des vols et cambriolages. 

Lors du contrôle, les policiers ont découvert sur lui une paire de gants et un long tournevis. Le suspect a été interpellé et placé en garde à vue.

Incarcéré à l'issue du jugement

L'enquête a permis de le confondre dans trois extorsions avec violences de téléphones portables, des faits commis les 13 et 16 septembre et 10 octobre 2022. 

Déféré vendredi devant un magistrat du parquet pour être jugé en comparution immédiate, le jeune homme a été condamné à 12 mois de prison ferme. Le tribunal a par ailleurs révoqué une peine de prison avec sursis prononcée en mai dernier. Il a été incarcéré à la maison d'arrêt à l'issue du jugement.


              
infoNormandie