Évreux : il parachute deux chaussettes par-dessus le mur de la prison et se fait arrêter


Publié le Vendredi 7 Octobre à 17:13

Deux hommes ont été interpellés en moins de 48 heures, près du mur d’enceinte de la prison d’Évreux avec des « chaussettes » contenant divers produits et objets à destination de détenus



La maison d’arrêt d’Évreux - illustration @ infonormandie
La maison d’arrêt d’Évreux - illustration @ infonormandie
Jeudi peu avant minuit, une patrouille de la Brigade anticriminalité du commissariat d’Évreux a repéré un homme qui s’approchait du mur d’enceinte de la maison d’arrêt, rue Georges-Duhamel dans le quartier de la Madeleine.

Postés discrètement à proximité, les policiers ont constaté que le suspect parachutait deux chaussettes lestées par-dessus le mur de la prison. Ils sont alors intervenus au moment où il s’apprêtait à en lancer deux autres.

A la vue des fonctionnaires, il a tenté de s’enfuir mais il a été rapidement rattrapé et interpellé rue de La Chapelle. Le mis en cause, âgé de 25 ans et domicilié en Eure-et-Loir, a été placé en garde à vue.

Thé, sucreries, cigarettes et drogue

Les deux chaussettes, récupérées dans la cour de l’établissement pénitentiaire, et les deux autres contenaient du thé, des sucreries, des cigarettes ainsi que quelques grammes d’herbe et de résine de cannabis.

La fouille de son véhicule dont il avait dissimulé les clefs sur lui, a permis de découvrir un morceau de résine de cannabis.

Remis en liberté, le jeune homme est convoqué pour le 9 juin 2023 devant le tribunal judiciaire d’Évreux.

Même scénario 48 heures plus tôt

Mardi 4 octobre, à la même heure, c’est un habitant de Mantes-la-Jolie (Yvelines) qui s’est fait prendre dans les mêmes conditions et au même endroit par la Brigade anticriminalité.

Le jeune homme, âgé de 22 ans, s’apprêtait à parachuter dans la cour de la prison trois chaussettes contenant des paquets de cigarettes, une vapoteuse électronique, deux téléphones portables avec chargeurs ainsi que 20,7 grammes de résine de cannabis.

Placé en garde à vue, il s’est vu notifier une convocation devant le tribunal judiciaire d’Évreux pour le 27 juin prochain.


              
infoNormandie



























Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici




















Recherche sur Google