Dimanche 21 Août 2022 - 11:36

Évreux : couteau sous la gorge, ils sont contraints de donner leur argent de poche




Les agresseurs ont été placés en garde à vue pour vol avec violences avec arme - Illustration
Les agresseurs ont été placés en garde à vue pour vol avec violences avec arme - Illustration
Les auteurs d’un vol avec violences ont été déférés ce dimanche 21 août en fin de matinée devant un magistrat du parquet d’Évreux (Eure). Ils devraient être jugés demain lundi en comparution immédiate pour vol avec arme et en réunion.

Les faits se sont déroulés dans la nuit de vendredi à samedi vers 1h30, dans le centre-ville d’Évreux. Trois jeunes gens, deux garçons et une fille âgés d’une vingtaine d’années ont été agressés puis menacés par deux inconnus, alcoolisés, dans le hall d’un immeuble, rue Saint-Thomas.

Menacés avec un couteau

Armé d’un couteau, les deux hommes ont menacé les deux jeunes gens, en leur mettant tour à tour la lame sous la gorge afin de se faire remettre leur argent de poche, 20€ pour l’un, 40€ pour l’autre. Les agresseurs ont ensuite pris la fuite. La jeune femme, elle, n’a pas été directement menacée, 

Les victimes ont signalé les faits à un équipage de la police municipale de passage. Les recherches avec le concours de la police nationale ont permis, sur la base du signalement fourni par les deux jeunes gens, de retrouver et d’interpeller les deux auteurs. Ces derniers, des ébroïciens de 26 ans, ont été formellement reconnus. Placés en garde à vue, ils ont été auditionnés après dégrisement (l’un avait 1,56 g d’alcool dans le sang, le second 1 g).

Jugés demain en comparution immédiate

Les investigations policières ont permis de confondre l’un des deux dans un vol de téléphone portable commis peu avant minuit. Après d’être introduit de force dans une voiture, le mis en cause a contraint l’automobiliste à le déposer plus loin. Au moment de sortir de la voiture, il s’est emparer du téléphone du conducteur et s’est enfui.

Le téléphone portable a été retrouvé lors de la perquisition effectuée au domicile du voleur.

Lors de leur audition, après dégrisement, les deux hommes ont déclaré ne pas se souvenir d’avoir agressé les deux jeunes gens. Selon eux, à cause de leur état alcoolisé.

Quoi qu’il en soit, ils ont été déférés au palais de justice d’Évreux pour être jugés, demain, en comparution immédiate devant le tribunal judiciaire.



        
infoNormandie













-








Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici















-