Eure : trois bombes de 500 kg découvertes sur un chantier à Guichainville, près d’Évreux


Mardi 3 Novembre 2020 - 17:01

Une bombe allemande avait déjà été déterrée il y a un mois sur ce chantier. Trois autres ont été découvertes ces derniers jours : elles ont été détruites ce matin par les démineurs



Les trois engins explosifs ont été pris en charge par les démineurs de la sécurité civile des Yvelines - Illustration
Les trois engins explosifs ont été pris en charge par les démineurs de la sécurité civile des Yvelines - Illustration
Trois bombes de 500 kg ont été neutralisées par les démineurs de la sécurité civile de Versailles (Yvelines) aujourd’hui, mardi 3 novembre, à Guichainville près d’Évreux (Eure).

Ces engins explosifs, datant de la seconde guerre mondiale, ont été découverts lors de travaux de terrassement sur un chantier de construction de bureaux, rue Jacques-Robert.

Une bombe allemande de 250 kg de 1941 avait déjà été déterrée sur ce même chantier, le 30 septembre dernier. Le dispositif de mise à feu de la munition était désactivé.

Détruites par les démineurs ce matin

Suite à cette première découverte, la décision avait été prise de sonder le terrain afin de vérifier la présence éventuelle d’autres engins du même type. C’est ainsi que trois nouvelles bombes ont été mises au jour il y a quelques jours.

Ce mardi matin donc, dès 8 heures, dix démineurs ont pris en charge les trois bombes. Après les avoir neutralisées, elles ont été transportées dans une carrière du département où elles ont été détruites vers 13 heures.


Que faire en présence d’un engin explosif ?

La direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de l’Eure a publié récemment sur sa page Facebook les recommandations à observer en cas de découverte d’un engin explosif :

Signalez au « 17 » (centre de traitement des appels de la police et de la gendarmerie, selon le lieu), toute découverte d’engin explosif afin qu’une demande d’enlèvement de ces engins soit faite auprès de la Préfecture qui saisira le centre de déminage.

Il convient alors de préciser la nature de l’engin (arme, munition, obus, grenade …), la taille (longueur et diamètre), le lieu précis de la découverte et ses coordonnées téléphoniques (fixe et/ou portable). Si possible, prendre des photos.

Sécuriser le périmètre et prendre les mesures conservatoires en respectant les consignes suivantes :

• ne pas manipuler l’engin suspect et/ou explosif,

• pour une munition à terre, la recouvrir de terre ou de sable (la protéger et la masquer à vue),

• la baliser (pour éviter toute action sur l’engin),

• éventuellement, mettre en place un système de protection afin que le public ne puisse toucher l’engin.


Accueil Accueil