Eure : opération de sécurisation à la gare de Bernay où la toiture menace de s’envoler


Lundi 17 Février 2020 - 11:48


La tempête Dennis a fait sortir les sapeurs-pompiers de l’Eure à 97 reprises hier dimanche. Arbres et câbles électriques arrachés, toitures menaçant de tomber... Aucune victime n’est à déplorer



La toiture de la gare de Bernay a dû être sécurisée par les sapeurs-pompiers - illustration
La toiture de la gare de Bernay a dû être sécurisée par les sapeurs-pompiers - illustration
Les sapeurs-pompiers de l’Eure n’ont pas chômé durant ce week-end marqué par la tempête Dennis. 230 d’entre-eux, volontaires et professionnels, se sont relayés entre dimanche matin et ce lundi matin, pour répondre aux nombreux appels du « 18 ».

Ils sont ainsi intervenus 97 fois pour procéder au dégagement d’arbres et de câbles électriques tombés sur la voie publiques, au bâchage de toitures emportées par les rafales de vent ou menaçant de tomber pouvant ainsi mettre en danger des personnes.

La toiture de la gare de Bernay fragilisée par le vent

Tel a été le cas dimanche vers 16 heures à Bernay où la toiture de la gare SNCF menaçait de chuter sur les voies de chemin de fer et la voie publique.

Compte tenu de la complexité de l’intervention, c’est le groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux (Grimp) qui a été dépêché pour procéder à la sécurisation des lieux.

Un train de voyageurs assurant la liaison Paris - Caen a dû être stoppé pour des raisons de sécurité. Le convoi a pris 20 minutes de retard.

A noter que le sous-préfet de Bernay s’est rendu sur place, au côté des gendarmes et de l’officier du service départemental d’incendie et de secours (Sdis).

Aucun blessé n’a été déploré.