Publié le Samedi 13 Août à 17:50

Cinq nouveaux incendies ce samedi dans l'Eure : à Ecaquelon, le feu n'est toujours pas circonscrit


Encore une journée difficile pour les sapeurs-pompiers de l'Eure, toujours mobilisés sur un important feu de chaume et de forêt près de Montfort-sur-Risle. Ce samedi, ils ont été confrontés à cinq nouveaux incendies d'espaces naturels



A Ecaquelon, les feux ont détruits 60 hectares de chaume et 46 hectares de bois - Photo © Sdis27
A Ecaquelon, les feux ont détruits 60 hectares de chaume et 46 hectares de bois - Photo © Sdis27
Huit engins de lutte contre les feux de forêt étaient toujours engagés aujourd'hui en fin d'après-midi à Ecaquelon, près de Montfort-sur-Risle dans l'Eure, où un important feu de chaume et de forêt s'est déclaré dans l'après-midi d'hier. Au plus fort du sinistre, 80 sapeurs-pompiers ont été mobilisés ainsi que l'hélicoptère de la sécurité civile Dragon 76 et des drones du service départemental d'incendie et de secours (Sdis27).

En raison de l'importance de l'incendie, et des risques de propagation à un bois de 450 hectares, un poste de commandement a été établi sur place pour assurer la coordination des opérations. Selon le dernier bilan communiqué par le Sdis de l'Eure ce samedi en fin de journée, ce sont 60 hectares de chaume et 46 hectares de bois qui ont finalement brûlés, des chiffres revus à la baisse par rapport à ceux annoncés vendredi soir.

Renforts et élan de solidarité

Des agriculteurs sont venus avec des citernes d'eau - Photo © Département de l'Eure
Des agriculteurs sont venus avec des citernes d'eau - Photo © Département de l'Eure
Des moyens conséquents ont été déployés pour épauler les soldats du feu. Jusqu'à 17 engins de lutte contre les feux de forêt ont été engagés, dont huit venus en renfort d'autres départements (Seine-Maritime, Eure-et-Loir, Sarthe, Orne, Loiret).

Sur le plan logistique, les sapeurs-pompiers ont bénéficié d'un élan de solidarité qui mérite d'être souligné. Les bénévoles de la Croix-Rouge ont assuré les repas sur place, la base aérienne d'Evreux a dépêché un camion-citerne de gasoil afin de faciliter le ravitaillement des camions de pompiers, des agriculteurs sont venus avec des citernes d'eau et un supermarché du secteur a même proposé de fournir des produits alimentaires.

Dix bovins sauvés

Dans un même temps, les sapeurs-pompiers ont été confrontés ce samedi à cinq autres incendies qui ont brûlé au total 2,5 hectares d'espaces naturels dans le département. Ils ont ainsi été appelés à intervenir une nouvelle fois à Appeville-Annebault où une parcelle de 5 000 m2 a été détruite par les flammes.

Hier déjà, ils avaient eu à combattre deux feux d'herbe près du refuge de la Risle-Seine. Le sinistre avait été rapidement circonscrit. Mais dans la panique, les responsables du refuge avaient lancé un appel sur les réseaux sociaux, pour demander de l'aide en vue de l'évacuation des animaux. Une démarche jugée injustifiée par les secours, le refuge n'ayant à aucun moment été menacé.

Lors des interventions d'aujourd'hui, l'action des secours a permis de sauver une dizaine de bovins. A signaler aussi, trois blessés légers parmi les sapeurs-pompiers : ils  ont été examinés sur place par le service médical, avant de pouvoir retourner sur le front. 

A titre indicatif,  480 appels de secours ont été reçus au standard du 18 dans la journée de ce samedi.





        
infoNormandie



Mots clés : Eure, incendie, pompiers










-








Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici















-