Brionne : il abandonne la caravane volée, prend la fuite et emboutit la voiture de gendarmerie


Publié le Dimanche 25 Septembre à 16:09

Deux gendarmes ont été blessés lors d'une intervention après un refus d'obtempérer à Pont-Authou, dans l'Eure. L'automobiliste, qui tractait une caravane volée, a réussi à prendre la fuite après avoir percuté le véhicule de gendarmerie



Les deux gendarmes qui étaient à bord ont été blessés - - Photo © Gendarmerie
Les deux gendarmes qui étaient à bord ont été blessés - - Photo © Gendarmerie
Deux gendarmes de l'Eure ont été blessés et leur véhicule a été sérieusement endommagé en voulant intercepter une Alfa Roméo dont le conducteur avait refusé d'obtempérer à un contrôle.

Tout a débuté dans la nuit de vendredi à samedi, vers 23 heures. Des gendarmes de la brigade de Montfort-sur-Risle sont en patrouille du côté de Pont-Authou. Ils remarquent au milieu d'un carrefour un véhicule tous feux éteints qui tracte une caravane, attachée d'une curieuse façon.

Les militaires décident alors de contrôler l'automobiliste. Mais au moment où ils interviennent, l'homme remonte dans sa voiture et démarre en trombe, abandonnant la caravane sur place. 

Il percute la voiture des gendarmes

Le suspect roule à vive allure sur la Départementale 130 en direction de Brionne, suivi par la voiture de gendarmerie gyrophare et avertisseurs sonores en action.

Alertés par un message radio, des militaires de Brionne se lancent alors au-devant du fuyard. Ils repèrent bientôt l'Alfa Roméo qui est engagée à contre-sens de la circulation sur un rond-point, avenue de la République, près de la mairie de Brionne. La voiture de gendarmerie qui arrive en face est délibérément percutée par le chauffard. Le choc est violent : les deux gendarmes à bord sont blessés (douleurs et contusions). 

La caravane était volée

Le chauffard parvient à prendre la fuite à pied. Poursuivi par les deux militaires, il pénètre dans une propriété, traverse le jardin  et le cours d'eau de la Risle puis disparaît dans la nuit sans être rattrapé. Malgré les moyens engagés, notamment un chien pisteur de la gendarmerie de Dieppe (il perdra la piste du fuyard) et le Peloton de surveillance et d'intervention (Psig) de Bernay, l'individu ne sera pas retrouvé. 

L'enquête, qui se poursuit, a permis d'établir que la caravane avait été volée un peu plus tôt dans le secteur de Montfort-sur-Risle.
 



              
infoNormandie



























Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici




















Recherche sur Google