Accident, délit de fuite, refus d’obtempérer : le chauffard récalcitrant a fini en garde à vue au Havre


Publié le 17/03/2022 à 16:29 - mis à jour le 19/03 - 01:41

Un automobiliste a donné bien du fil à retordre aux policiers lancés à ses trousses après avoir provoqué un accident matériel avec délit de fuite a Montivilliers




L’automobiliste, à l’origine d’un accident matériel, conduisait sans permis et assurance. Il a été interpellé après un délit de fuite et un refus d’obtempérer
L’automobiliste, à l’origine d’un accident matériel, conduisait sans permis et assurance. Il a été interpellé après un délit de fuite et un refus d’obtempérer
Un policier a été blessé à une main lors d’une intervention et a dû aller à l’hôpital pour se faire poser quatre point sutures.

Ce fonctionnaire du Havre intervenait avec ses collègues, mercredi en fin d’après-midi, sur un accident de la circulation avec délit de fuite à Montivilliers : le conducteur d’une Polo avait provoqué un accrochage matériel et quitté les lieux après avoir constaté les dégâts.

Appelés sur les lieux, les policiers ont découvert sur place le pare-chocs du véhicule en fuite mais surtout la plaque d’immatriculation. Le propriétaire de la Polo a pu ainsi être rapidement identifié.

Le policier s’écarte pour ne pas être percuté

Dans le même temps, le signalement du véhicule a été diffusé par radio à l’ensemble des patrouilles. C’est ainsi que la Polo a été repérée par un équipage de la compagnie d’intervention, rue Jean-Jaurès.

A la vue des forces de l’ordre, le fuyard a refusé d'obtempérer et a pris la fuite. Mais plus loin, il s’est retrouvé coincé dans la circulation. Se voyant piégé, et alors qu’un policier a brisé la vitre arrière avec la crosse de son arme de service, l’homme a enclenché la marche arrière obligeant ce même policier à s’écarter pour ne pas être percuté.

L’automobiliste parvenant à se soustraire a finalement abandonné plus loin sa voiture et s’est enfui en courant vers la rue du commandant Abadie.

Planqué sous un sapin

Le fuyard a été rapidement retrouvé : il était planqué sous un sapin dans une propriété privée. S’opposant farouchement à son interpellation, il a été maîtrisé au sol puis menotté.

Le mis en cause, un rouennais de 30 ans, a été placé en garde à vue pour délit de fuite, refus d’obtempérer, violences avec arme par destination (sa voiture) sur personne dépositaire de l’autorité publique, défaut de permis de conduire et d’assurance.


              










- Publicité



Publicité









Publicité


Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici