A Rouen, les cambrioleurs arrêtés en flagrant délit sur un chantier étaient sous surveillance policière


Publié le Jeudi 23 Juin 2022 à 12:11

Après quatre heures d'une discrète surveillance en pleine nuit aux abords d'un chantier, boulevard d'Orléans, les policiers ont interpellé trois voleurs en flagrant délit. L'un d'eux était recherché pour purger une peine de prison



Les policiers ont dû patienter pendant quatre heures, discrètement planqués pour interpeller en flagrant délit les trois suspects - Illustration © Adobe Stock
Les policiers ont dû patienter pendant quatre heures, discrètement planqués pour interpeller en flagrant délit les trois suspects - Illustration © Adobe Stock
Trois cambrioleurs ont été interpellés en flagrant délit par la police alors qu’ils venaient de dérober des caisses d’outillage professionnel sur un chantier, boulevard d’Orléans à Rouen (Seine-Maritime).

Il est aux alentours d’une heure du matin, cette nuit du mercredi 21 juin quand un appel signalant un vol en cours parvient au standard de Police secours. La brigade anticriminalité (Bac) se rend sur place et observe discrètement trois individus qui semblent à pied d’œuvre sur le chantier.

Les policiers se mettent en planque

Lors de la surveillance, ils remarquent que les individus paraissent très méfiants, vérifiant régulièrement que personne ne vient. Ils remarquent également la présence d’un fourgon Citroën Jumper.

Les policiers n’interviennent pas tout de suite. Il leur faudra attendre patiemment jusqu'à 5 heures du matin pour voir réapparaitre les trois individus qui s'empressent alors de charger dans leur fourgon des caisses contenant divers matériels et outillage professionnel.

Leur besogne terminée, l’un d’eux s’installe au volant de la camionnette et quitte les lieux, les deux autres montent à bord d’une Ford Focus C-max et s’en vont également.

Le fourgon est intercepté quelques centaines de mètres plus loin, boulevard d’Orléans. Le conducteur, un jeune rouennais de 20 ans, est interpellé pour vol en réunion. Il s’avère qu’il fait l’objet d’une fiche de recherche pour l’exécution d’une peine de deux mois de prison.

Les deux autres en profitent pour prendre la fuite par la rue Jean-Rondeau puis le quai Cavelier-de-la-Salles. Le conducteur de la Ford Focus prend d’énormes risques sur la route pour échapper aux policiers lancés à sa poursuite.

L'un des suspects était recherché

Le véhicule des fuyards est retrouvé vide de tout occupant un peu plus tard rue Louis-Pergaud à Petit-Quevilly. A l’intérieur de l’habitacle, deux téléphones portables, des vestes et un bidon de 20 litres de carburant sont découverts.

Certains éléments vont alors permettre d’identifier les deux hommes recherchés . L’un est interpellé à 19h40 par la Bac devant son domicile à Saint-Étienne-du-Rouvray. L’homme est âgé de 21 ans et de nationalité roumaine comme le premier interpellé. Il fait l’objet d’une interdiction de circuler sur le territoire français. Le dernier homme est appréhendé un peu plus tard.

Des perquisitions sont effectuées au domicile respectif des trois suspects qui sont placés en garde à vue. Deux d'entre eux ont été remis en liberté après s’être vu notifier par un magistrat du parquet une convocation devant le tribunal judiciaire à une date ultérieure. Le troisième va devoir au préalable exécuter ses deux mois de prison.



              






















Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici

Publicité