A Rouen, de gros moyens engagés par les pompiers pour un départ de feu sans conséquence chez Senalia



Mis en ligne le Jeudi 5 Novembre 2020 à 11:46

Mieux prévenir que guérir. Un début d'incendie au pied de silos contenant 40 000 tonnes de céréales exige des moyens adaptés aux risques. 45 pompiers avec 25 engins ont été mobilisés ce matin sur le site Senalia, sur la presqu'île Elie



Le défilé des camions rouges des pompiers n'a pas manqué d'attirer l'attention des Rouennais, qui se trouvaient sur leur passage, ce jeudi matin. En effet, pas moins de vingt-cinq engins et quarante-cinq sapeurs-pompiers ont été appelés à intervenir sur la presqu'île Elie, vers le pont Flaubert, pour un départ de feu dans la société Senalia Union installée sur le port de Rouen. 

Vers 8h15, une légère fumée s'est dégagée d'un local technique situé dans un bâtiment à usage de chargement et de déchargement des camions au pied des silos. En raison de la sensibilité et de la nature de l'activité du site - 40 000 tonnes de céréales sont stockées dans les silos - des moyens importants de lutte contre l'incendie ont été immédiatement engagés. Sur place, les sapeurs-pompiers ont maîtrisé rapidement le départ de feu au moyen d'une seule lance.

Pas d'impact sur l'environnement

« Les dégâts sont peu importants et n'a pas nécessité d'évacuation », relate ce matin l'officier de garde au centre opérationnel département d'incendie et de secours (Codis76). Et selon lui, aucun impact sur l'environnement et sur le fonctionnement de l'entreprise n'est à déplorer.

Une enquête en interne va être menée afin de déterminer l'origine précise de l'incendie. Selon les premières constatations, le feu serait parti d'un compresseur.
A Rouen, de gros moyens engagés par les pompiers pour un départ de feu sans conséquence chez Senalia




        

















CRISE SANITAIRE

Covid-19. Taux d’incidence, pression hospitalière, vaccinations : les chiffres en Normandie

Le taux d’incidence a augmenté de 17% en une semaine. Le nombre des hospitalisations et des admissions en réanimation continue de croître