A Fécamp, sans permis et assurance, il cause un accident et prend la fuite


Publié le Mercredi 1 Décembre 2021 à 17:56

Un chauffard a été interpellé trois semaines après avoir provoqué un accident et pris la fuite. Il a pu être identifié par un témoin et grâce à son ADN



Le jeune homme recherché a été con,voqué au commissariat de Fécamp et placé en garde à vue  - Illustration
Le jeune homme recherché a été con,voqué au commissariat de Fécamp et placé en garde à vue - Illustration
L’auteur d’un accident de la circulation avec délit de fuite a été identifié et interpellé près d’un mois après les faits. Grâce à son ADN et au témoignage d’un témoin.

Le 5 novembre, à Fécamp, une Renault Clio percute une voiture à bord de laquelle se trouve une famille (un couple et ses deux enfants). Les victimes sont choquées.

Le conducteur de la Clio abandonne le véhicule sur place et prend la fuite à pied.

Identifié par un témoin et son ADN

Les policiers procèdent aux constatations d’usage et remarquent alors que les plaques d’immatriculation avant et arrière ne correspondent pas. Les enquêteurs relèvent des traces ADN dans la voiture qui est conduite à la fourrière et entendent un témoin de l’accident.

Les éléments recueillis permettent d’identifier le propriétaire de la Clio. Ce dernier explique aux policiers que son fils a vendu la voiture à un autre jeune qui n’a pas probablement changé la carte grise.

Dans un même temps, le témoin reconnaît formellement sur une photo que leur montre les enquêteurs l’homme qui était au volant au moment de l’accident. Il est établi qu’il s’agit bien du nouveau propriétaire, un Fécampois âgé de 19 ans.

Il conduisait sans permis et assurance

Le mis en cause est convoqué au commissariat le 30 novembre. Lors de son audition par le groupe d’appui judiciaire, il confirme avoir acheté la Clio une semaine plus tôt. Il reconnait par ailleurs ne pas être titulaire du permis de conduire. La voiture n’était pas assurée.

Placé en garde à vue pour délit de fuite, défaut de permis et d’assurance ainsi que défaut de maîtrise, le jeune homme a fait l’objet d’une convocation devant le tribunal judiciaire. Il sera jugé le 15 avril 2022.



              























Publicité