18 vols par effraction élucidés au Havre : un homme sans domicile fixe interpellé


Publié le 15/03/2022 à 16:16 - mis à jour le 16/03 - 09:53

Le cambrioleur, sans domicile fixe, s’intéressait aux ordinateurs qu’il revendait pour se faire de l’argent. Grâce à son profil génétique et près d’un an d’investigations, les policiers lui ont mis la main dessus




Le centre de formation de l’AFPA à Caucriauville avait été cambriolé à deux reprises - illustration @ Google maps
Le centre de formation de l’AFPA à Caucriauville avait été cambriolé à deux reprises - illustration @ Google maps
Au terme d’une enquête de près d’un an, les services de police du Havre (Seine-Maritime) sont parvenus à identifier et à interpeller l’auteur de dix-huit vols par effraction. Il s’agit d’un homme de 25 ans, sans domicile fixe.

Les faits dont il est soupçonné remontent à quelques mois. Dans la nuit du 24 au 25 avril 2021, en effet, le centre de formation AFPA, implanté dans le quartier de Caucriauville au Havre, est victime d’un cambriolage. L’auteur s’est introduit dans les locaux en brisant une vitre et a dérobé les tours et claviers de trois ordinateurs de bureaux. Lors des constatations de police technique et scientifique, les enquêteurs prélèvent sur place des traces de sang.

18 cambriolages et le même mode opératoire

Les policiers font immédiatement un lien entre ce cambriolage et d’autres qui ont été commis dans le quartier d’Aplemont, selon un mode opératoire similaire. Le ou les voleurs ont dérobé à chaque fois uniquement des ordinateurs soit dans des établissements scolaires, des banques ou encore des cabinets d’assurances…

Chargé des investigations, le groupe cambriolages de la sûreté urbaine parvient à recenser 18 vols par effraction commis entre avril et novembre 2021 à Caucriauville et Aplemont.

Les enquêteurs ressortent par la même occasion des plaintes pour des cambriolages datant de 2018 et 2019 commis dans des établissements similaires (scolaires, banques et assurances).

Le profil d’un suspect est établi

Tous les éléments recueillis lors de ces vols vont alors permettre d’établir le profil génétique d’un auteur à partir des traces génétiques et empreintes papillaires retrouvées sur les différents lieux.

Alors qu’un suspect est activement recherché, les enquêteurs sont amenés a constater un nouveau cambriolage à l’AFPA de Caucriauville en février dernier. Des ordinateurs ont été une nouvelle fois dérobés.

En criblant les sites de vente entre particuliers, les policiers découvrent que certains des ordinateurs volés sont mis en vente sur le Bon Coin et MarketPlace (Facebook). Le vendeur est rapidement identifié et interpellé. Mais il est mis hors de cause : il est établi qu’il a acheté ces ordinateurs en toute bonne foi sans savoir qu’ils étaient volés.

Interpellé lors d’une transaction

Un deuxième recéleur est alors identifié. Mais lui aussi est en mesure de prouver que les ordinateurs en sa possession ont été achetés en toute bonne foi, sans connaître leur provenance frauduleuse.

Longuement entendus, les deux suspects ont été amenés sous le feu des questions des enquêteurs à fournir des indications sur l’homme qui leur avait vendu ces ordinateurs. Ce dernier, finalement identifié via une photo, a été interpellé ce lundi 14 mars au matin à la faveur d’un rendez-vous avec un acheteur. Il était toujours en garde à vue ce mardi après-midi au commissariat du Havre.


              










- Publicité



Publicité









Publicité


Qui sont les quinze députés élus en Seine-Maritime et dans l'Eure. Ils sont ici