Seine-Maritime : du monoxyde de carbone décelé dans un appartement à Petit-Couronne


Le dysfonctionnement de la chaudière murale serait à l’origine de ces émanations de gaz toxique et potentiellement mortel



Par infoNormandie - Lundi 19 Juillet 2021 à 19:19


Illustration
Illustration
Un dysfonctionnement au niveau d'une chaudière murale individuelle est à l’origine d’une odeur de brûlé et du déclenchement d’un détecteur de monoxyde carbone dans un appartement situé dans l’immeuble Artois, rue Aristide-Briand à Petit-Couronne.

Les sapeurs-pompiers, avisés vers 17 heures par les occupants de l’appartement, ont dépêché une équipe spécialisée en risques chimiques. Les relevés sur place ont en effet mis en évidence un taux important de monoxyde carbone (CO) dans le logement occupé par trois personnes qui n’ont pas été intoxiquées.

Consignation de la chaudière

La chaudière a fait l’objet d’une consignation dans l’attente d’être vérifiée, voire remplacée et le gaz a été coupé par mesure de sécurité.

Les sapeurs pompiers ont procédé à une reconnaissance dans l’immeuble avant de quitter les lieux.

Un gaz potentiellement mortel

Seine-Maritime : du monoxyde de carbone décelé dans un appartement à Petit-Couronne
Comme le rappelle le ministère des Solidarités et de la Santé, le monoxyde de carbone (CO) est un gaz incolore, inodore, toxique et potentiellement mortel qui résulte d’une combustion incomplète, et ce quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane. Il diffuse très vite dans l’environnement.

Chaque année, ce gaz toxique est responsable d’une centaine de décès en France.